Terrorisme, Télégram, RKN

Nouveau succès pour le FSB qui a annoncé avoir arrêté 4 éléments d’une cellule de Daesh qui préparait des attentats à Moscou pour les prochains jours. Les enquêteurs précisent que les terroristes recevaient leurs instructions de Syrie via la messagerie « Télégram ».

Nous avons parlé ici du blocage de l’application Télégram ordonné par la Justice, causée par le refus de son fondateur, Pavel Durov, de mettre à la disposition des services spéciaux les clés nécessaires au décryptage de certains messages.

Ces derniers jours, RKN (RosKomNadzor, l’organisme en charge de la régulation du réseau) a tenté de bloquer Télégram. En vain pour le moment, mais en bloquant par contre, dans les quelques 18 millions (!) d’adresses IP bloquées, certains services Google, Amazon, Viber, et même Mail.ru, Vkontakt et Odnoklassniki! Plusieurs services Russes (achat de billets de train, reservations, etc) sont bloqués car ils utilisent des services Google entre autres. On peut se demander ici pourquoi des services Russes utilisent des services étrangers pour fonctionner, mais c’est une autre question… Télégram lui, continue de fonctionner.

Il semble donc que la stratégie choisie par les autorités ne soit pas la bonne: Il est techniquement quasiment impossible de bloquer n’importe quel service, à moins de bloquer complètement internet… Et encore! Le problème est que la situation actuelle permet à Durov de se poser en victime de la « censure » alors qu’il n’est qu’un vulgaire anti-patriote fournissant des outis aux terroristes. D’autre part beaucoup d’usagers ordinaires d’internet se trouvent pris en otages puisque leurs services sont indisponibles.

Une autre solution doit donc être trouvée. Et puisque Durov ne semble pas vouloir obtempérer, il faudra bien passer au-dessus de lui et sa mise hors d’état de nuire règlerait en grande partie le problème. Les activités « bulldozer » de RKN qui causent le blocage d’une partie de l’internet en Russie ne peuvent que porter un sérieux préjudice à l’éeconomie du pays. Sans même régler le problème.

RKN bien entendu ne fait qu’appliquer une décision de Justice avec les moyens qu’il a à sa disposition. Le changement de cap ne peut être qu’une décision politique. Choisir entre UN individu ayant fui la Russie et l’intérêt du pays. L’hésitation ne devrait pas durer.

3+

3 Commentaires

  1. Ne pas trop tergiversér dans les prises des décisions à caractère sécuritaires par le gouvernement russe car en face,les autres ne lésinent plus dans le reccours aux moyens tordus pour atteindre des objectifs qui finiraient par devenir fatal pour la Russie si elle ne fait pas preuve de vigilance et pourquoi pas de témérité aussi!

    4+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.