Il faut neutraliser Pavel Durov

L’application de messagerie « instantanée » Télégram créée par les frères Durov, également fondateurs de VKontakt, a donc été officiallement interdite en Russie. La raison en est simple: Le haut degré de cryptage autorisé par Télégram a permis à plusieurs groupes terroristes de planifier des attentats en communiquant grâce à cette application.

Très logiquement le FSB a demandé à Durov de lui communiquer les clés de cryptage utilisées dans certains échanges entre terroristes, pour être capable de déchiffrer les conversations et de remonter les filières. Le refus de Durov, mais aussi son attitude plus que méprisante, a fait qu’un tribunal Russe a ordonné le blocage de Télégram en Russie.

Actuellement donc, Télégram est inutilisable en Russie, sauf à passer par des proxies ou VPN. Solution facile pour une minorité d’usagers, dont sans nul doute les criminels et terroristes font partie. En refusant donc de coopérer avec les autorités Russes, Durov montre tout simplement son mépris pour les 15 millions de citoyens ordinaires utilisant Télégram en Russie, et son soutien aux criminels et terroristes.

Il est vrai que pour un individu étant devenu citoyen de St.Kitts & Nevis en payant 250.000 dollars, qui vit la plus grande partie du temps à Londres et Washington comme tout bon voyou Russe en cavale, qui déclare « il ne faut pas voir en Télégram une application Russe », le mépris de 15 millions de citoyens de son (quoi qu’il en dise) pays n’a aucune importance.

Durov aujourd’hui a ajouté une provocation supplémentaire en déclarant être prêt à dépenser des millions de dollars pour battre ce qu’il appelle la « censure des autorités » Russes face à la « défense de la vie privée ». Pour Durov donc, le « droit à la vie privee » semble passer par le droit aux terroristes de frapper grâce à des outils qu’il leur fournit…

Il semble donc clair que Télégram est condamné, les usagers ordinaires ne vont pas perdre du temps à chercher – et payer – des VPN qui ne soient pas bloqués, mais vont simplement aller vers d’autres services, hélas américains tels Viber ou Whats’app.

Or ces services sont autant réputés pour leur qualité que pour leur aptitude a espionner les usagers pour utiliser leurs données personnelles. Durov contribue ainsi à livrer aux autorités américaines les informations de plusieurs millions de citoyens Russes.

Face à cette situation, il semble que les autorités Russes devraient changer de cible: Mieux que de bloquer Télégram, il faudrait s’assurer sinon de la coopération de Durov, sinon de le mettre hors d’état de nuire. C’est un peu comme si quand des braqueurs utilisent une Mercédes pour s’enfuir, un juge ordonnait l’interdiction des voitures Mercédes au lieu de chercher à poursuivre les braqueurs.

Les députés et sénateurs Russes ont il y a quelques années voté une loi autorisant la recherche et l’arrestation des Russes étant un danger pour la sécurite nationale, hors des frontières de Russie. Dans la mesure où Durov par son refus de coopérer avec les services anti-terroristes Russes, fournit des outils à divers groupes terroristes, il met clairement en danger la sécurité nationale.

Durov hors d’état de nuire, les autres responsables de Télégram trouveraient sans aucun doute un terrain d’entente sur la coopération avec les services Russes pour bloquer les criminels en laissant les simples usagers utiliser cette excellente, il faut le dire, application.

Note: RusReinfo rediffuse ses articles par l’intermédiaire de Télégram à ses lecteurs francophones étant domiciliés hors de Russie. Afin de respecter la Loi en vigueur, nos articles ne sont plus envoyés directement sur le canal Rusreinfo mais sont rediffusés manuellement par un de nos lecteurs domicilié en Europe. Il peut donc y avoir un délai entre la parution sur le site et la diffusion sur Télégram.

3+

3 Commentaires

  1. Selon l’aspect pratique,il sera plus facile d’analyser 15000 messages que 15 millions, et par conséquent de casser le clés de cryptage. Je suis peut-être idiot, mais je pense que c’est le pari qu’ont fait les services secrets russes. Et à leur place j’aurai relevé le défi.
    Donc à suivre.

    1+

  2. Entre liberté d’expression, vie privée et meurtres sur ordonnance, Telegram a tout intérêt à coopérer avec les services secrets Russes, ne serait-ce que pour sauver des vies. Dans le cas contraire, tous ceux qui utiliseraient cette application se rendraient coupables et complices du terrorisme !
    Il faudrait que la Russie créé sa propre application. Toutefois je ne suis pas étonné d’apprendre que Telegram utilise l’algorithme AES puisque la NSA le fait avec une clé de chiffrement à 256 bits pour les dossiers « Top Secret », étant donné que ce sont eux qui sont à l’origine de l’appel d’offre de 1997.
    Autrement dit, la NSA peut lire tous vos messages mais pas la Russie ! Et compte tenu de l’inimitié des DUROV envers POUTINE, tout s’explique !

    1+

  3. Il est evident que c’est au gouvernement russe de faire en sorte que telegram puisse a nouveau etre utilise par les citoyens de ce pays . Dans le cas contraire il est a craindre que les messageries qui seront utilisees soient americaines .Ce qui serait une cstastrophe.

    4+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.