Ingérence européenne dans l’élection présidentielle Russe

Le Conseil de l’Europe a appellé Moscou à autoriser Alexey Navalny à être candidat à l’élection présidentielle de mars 2018 en Russie. Une ingérence flagrante dans les affaires internes d’un pays souverain, qui plus est en prenant position en faveur d’un criminel condamné.

Ce sont en effet les condamnations pénales qui empêchent Navalny d’être candidat puisque, contrairement aux pays européens où plusieurs élus sont des repris de justice (on a même en France une député se rendant au Parlement avec son bracelet électronique…), en Russie un casier judiciaire vierge est la seule condition pour être candidat.

9+

8 Commentaires

  1. En procédant par inclusions successives on a France poubelle de l’Europe politique puis Europe poubelle du monde puis europe poubelle des USA…quel progrès!

    0

  2. Elle est bonne … UE bouche cousue 99.99% du temps se permet de faire une telle recommandation lorsque cela concerne la Russie on marche sur la tête !

    2+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.