Arrestation de terroristes à Moscou

Hier a été annoncée l’arrestation par le FSB de Moscou de deux citoyens d’Ouzbékistan et du Tadjikistan Murodbek Kodirov et D.T. Sharipov.

Selon le centre de presse du FSB:

« L’un des détenus à la veille de la « Journée de la connaissance » (1-er septembre, jour de rentrée des classes), qui coïncide cette année avec l’une des principales célébrations islamiques – Kurban Bairam, a publié un message vidéo sur Internet dans lequel il prêtait serment de loyauté aux membres de l’organisation terroriste Etat Islamique. Il prévoyait d’attaquer des civils à l’aide d’une hache. Le deuxième détenu, qui était en possession d’un dispositif explosif improvisé de haute puissance, devait devenir un kamikaze et se faire exploser. Ils voulaient commettre une attaque terroriste selon le schéma classique: D’abord une attaque avec une hache, puis le deuxième terroriste se fait exploser dans une foule de personnes ».

Les analyses dans le téléphone portable de l’un des détenus ont permis de trouver des contacts avec les recruteurs de l’Etat Islamique, ainsi que des instructions pour la réalisation de ces attaques terroristes.

Aujourd’hui 1er septembre, le tribunal de district de Meshchansky (Arrondissement de Moscou) doit statuer sur la détention des 2 personnes arrêtées.

Au cours de l’été 2017, le FSB a rendu compte à plusieurs reprises de la détention de terroristes soupçonnés dans le cadre de l’Etat Islamique. Ainsi, le 31 juillet, deux immigrants d’Asie centrale ont été détenus dans la région de Moscou, qui étaient en contact avec des membres de l’EI en Syrie et en possession d’armes à feu et d’explosifs.

Au cours du même mois, le FSB a rendu compte de la détention d’un groupe d’extrémistes qui préparaient des attaques terroristes sur les transports ferroviaires et dans des centres commerciaux à Saint-Pétersbourg.

À la mi-août, le FSB a rendu compte de la détention de trois autres citoyens des pays d’Asie centrale qui avaient prévu de commettre plusieurs attentats dans les installations de transport et dans les grands centres commerciaux de Moscou et de la région de Moscou. Parmi les accusés figurait un émissaire de l’Etat Islamique qui supervisait la préparation des attaques.

En août 2017, l’Etat Islamique a revendiqué la responsabilité de l’ attaque contre des policiers au Daghestan (un policier mort et un blessé) et des passants au centre de Surgut (huit personnes ont été poignardées).

La dernière attaque terroriste majeure en Russie, organisée par un kamikaze, a eu lieu le 3 avril 2017 dans le métro de Saint-Pétersbourg. À la suite de l’explosion, 16 personnes ont été tuées et plus de 100 ont été blessées. Le kamikaze, Akbarjon Jalilov était originaire du Khirgiztan.

4+

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.