Frappes contre la Syrie: De la provocation au ridicule

Près de 120 missiles tirés par les forces américaines, françaises et anglaises.

2/3 d’entre eux ont été interceptés par la DCA syrienne.

Bilan total: 3 blessés (Soit un rendement de 40 missiles pour 1 blessé…)

Russie

Anatoli Antonov, ambassadeur de Russie à Washington: Les frappes militaires occidentales en Syrie reviennent à « insulter le Président russe », un acte qui aura des conséquences.

La Syrie, qui a résisté pendant des années à « une agression terroriste », a été frappée par l’opération militaire occidentale alors qu’elle avait « une chance d’avoir un avenir pacifique », a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères. « Un coup a été porté contre la capitale d’un État souverain qui a tenté pendant de nombreuses années de survivre au milieu d’une agression terroriste », a écrit la porte-parole du ministère, Maria Zakharova.

Syrie

La France, les États-Unis ou le Royaume-Uni sont prévenus : si l’Occident se décide à frapper en Syrie, le pays de Bachar al-Assad « n’aura d’autre choix » que de se défendre. « Ceci n’est pas une menace. C’est une promesse », a dit l’ambassadeur syrien auprès des Nations unies, Bachar al-Jaafari ce vendredi, quelques heures après l’entretien téléphonique entre Emmanuel Macron et Vladimir Poutine.

5+

34 Commentaires

  1. « que Bachar n’est pas retenu » . Non !! « que Bachar n’AIT pas retenu  » . Il s’agit de l’auxilaire « avoir » (subjonctif) . Et il aurait fallu dire : « par vengeance du fait que … »

    1+

  2. il y a une chose que je ne comprends pas. Pourquoi le président syrien n’a pas fait venir une commission composée de plusieurs pays pour constater si oui où non il y avait l’emploi d’armes chimiques et d’aller voir les « blessés ». C’était LA solution pour discréditer, si c’est le cas, les pays qui voulaient l’attaquer dont le notre malheureusement. Toujours est il que sarkosy a été cassé aprés kadafy, et ce n’était pas ma tasse de thé je précise, et moncon lui fait la même chose même si le but final n’est pas le même

    2+

  3. Bonjour,
    pourriez vous faire un décompte du nombre de missiles français tirés, puis du prix que ça a coûté ( incluant le carburant et les heures de vol ) pour qu’on se rende compte du beau gaspillage ?
    spassiba

    4+

    • osef du prix, ils ont déjà été facturés !
      La seule question à posé si tu t’inquiète pour ton porte monnaie : est-ce que les missiles tiré seront refabriqués pour le remplacement de ceux utilisés. Et là, cela nous coûterai évidemment de l’argent !

      0

    • Recevoir Macron , si ! ce sera l’occasion de lui faire une bonne leçon de géostratégie , et de déconstruire ses petits schémas tout faits de petit énarque de merde . Il faudrait que Poutine le ballade un peu à Moscou , à St Petersbourg . Lui en mettre plein les mirettes . Ce qui serait pas mal , c’est de l’inviter pour le défilé du 9 Mai . Macron oserait-il réitérer l’affront de Porcinet , qui avait refusé d’y aller , sans doute sur ordre de l’oncle Sam ?

      1+

  4. Français réveillez vous ! Les droits de l’homme sont à géométrie variable, quelle honte pour la France , les français qui ont voté Macron sont coupables tout comme tous ceux qui ne sont pas allés voter ! La France n’est plus une démocratie mais une dictature oligarque mondialiste ! Et dire que nos ancêtres se sont battus pour son indépendance ! Tout ça pour être pris en otages et détruits par un pseudo nouvel ordre mondial qui veut asservir et transformer en esclaves dépendants la totalité des Terriens !!!!!

    7+

  5. Cette attaque traîtresse sans déclaration de guerre préalable fait immédiatement penser à celle de Pearl Harbour. Elle a été déclenchée par cet excité de Trump, avec la complicité de ses deux fidèles toutous, l’Angleterre et la France. Cette attaque scandaleuse n’a aucun motif légitime, la Syrie n’ayant attaqué aucun pays de ce pacte de la honte. L’accusation d’utilisation de gaz de combat par la Syrie contre une partie de la population civile est très loin d’avoir été prouvée. Un accusé a droit, me semble t-il à la présomption d’innocence jusqu’à ce que sa culpabilité soit établie, ce qui n’est pas le cas. Des bombes ou des conteneurs de gaz de combat ont pu être utilisés par d’autres pays ( La CIA n’est elle pas coutumière de ce genre de coup tordu, sans même que le président en soit informé?), ou d’autres des nombreuses factions de la région, dans le but de provoquer ce qui vient d’arriver, une attaque aérienne de la Syrie. Curieusement cette attaque intervient précisément au moment où l’armée syrienne est très proche de la victoire finale, et donc n’a vraiment aucun intérêt militaire, et encore moins politique à recourir à ce genre de comportement.
    Mais il y a un certain nombre de pays et de factions terroristes qui ont évidemment tout intérêt à provoquer un écrasement militaire de la Syrie pour anéantir Bachar el Assad qui dérange grandement certains intérêts dans la région.
    Attaquer illégalement la Syrie alliée de la Grande Russie, constitue, en plus, une provocation et une insulte envers le Président Poutine qui vient de recevoir un soutien massif du peuple russe. J’ai remarqué depuis longtemps que le Président Poutine, contrairement à son homologue américain impulsif et irréfléchi, est toujours calme, pondéré, prenant le temps de la réflexion avant d’ouvrir la bouche pour parler, et ce, en tenant toujours des propos raisonnables. Quand à Bachar « le Lion », j’ignore ce qu’il vaut en tant qu’homme, mais il est bien connu qu’il est le protecteur des chrétiens de toute la région contre la persécution musulmane. La plupart de ceux ci lui rendent d’ailleurs bien son affection en combattant dans les rangs de son armée. Bien que je ne sois pas chrétien, ce fait aurait tendance à me le rendre sympathique.
    Quand à notre chef de guerre Macron, qui s’est déjà ridiculisé et a humilié tous les Français en allant présenter les excuses de la France pour la colonisation, que, soit dit en passant, ces gens ont amplement mérité à cause des raids esclavagistes qu’ils ont menés durant des siècles sur les côtes européennes, et en faisant allégeance au gouvernement algérien.
    Cet acte constitue un crime de haute trahison, qu’il a encore aggravé par la large ouverture de nos frontières et de l’argent public aux soi-disant « migrants », en réalité des envahisseurs et futurs colonisateurs. De plus ce triste individu, élu par une minorité d’électeurs grâce aux médias « aux ordres » des financiers propriétaires de ces mêmes organes de propagande, et dépendant de la finance international (ex cadre de la banque Rothschild), va engager son pays, donc nous gens du peuple, dans une guerre dont on ignore comment elle peut finir, mais dans laquelle nous avons de tout façon, rien à gagner et tout à perdre. Et cela au moment ou il vient de resserrer l’étau fiscal pour une majorité de Français, sous le prétexte que la France va mal financièrement, et que les Français doivent mettre la main au portefeuille pour redresser la situation. Combien cette guerre va t-elle nous coûter, et comment compte t-il la financer, sinon en augmentant encore davantage la fiscalité ?
    Cet individu est une calamité pour la France et tous les Français doivent s’unir et déclencher des mouvements de grève et autres manifestations pour l’obliger à rejoindre son prédécesseur et mentor Hollande, dans les poubelles de l’Histoire.
    La Grande Russie et son Président ont tout le soutien des vrais patriotes français.

    10+

    • d’autant plus que 100 ans après nous payons encore l’effort de guerre 14-18 avec l’impôt sur les revenus instauré à cet effet ^^

      5+

      • Cher Alban Havard :

        1) désolé mais vous faites erreur, l’IRPP était prévu pour avant 1914 et c’est la guerre qui l’a retardé jusqu’à 1919 et suivantes.

        2) en revanche vous avez bien plus raison que vous ne pensez de dire qu’un siècle plus tard, nous ne nos sommes pas encore relevés de l’effort de guerre 14-18.
        Soit dit en passant, dans cet effort de guerre, la Russie a été d’une loyauté exemplaire alors qu’ele a payé un prix humain et économique aussi terrible que le nôtre. Jusqu’à la fin de l’épisode Kerensky, elle ne nous a jamais fait défaut malgré parfois des pertes humaines effrayantes, dont personne, à part Soljénytsine, ne parle jamais. L’abandon de la verre par les bolcheviks ne peut pas être reproché au peuple russe, il est bien pls juste de le reprocher aux allemands eux-mêmes ainsi qu’as soutiens US de Lénine. Les allemands se sont démenés pour faire passer Lénine en Russie parce qu’ils savaient qu’ils allaient abandonner la guerre.

        cela dit, pour le coût financier exorbitant que nos avons supporté pour soutenir l’effort de guerre titanesque de cette guerre, veuillez me pardonner de vous infliger le petit cours qui va suivre : je n’ai eu aucun mérite à la rédiger car tout est exposé avec des centaines de référence précises dans l’oeuvre immortelle d’Emmanuel Beau de Loménie  »Les Responsabilités des Dynasties bourgeoises », tomes 3, 4 et 5. (Editions Denoël a départ, puis Berger-Levrault, pis pour finir Malliarakis. Aujourd’hui pratiquement introuvable sauf à tomber sur une occasion. Notez que jusqu’en 1954, cet oeuvre était au programme de l’agrégation d’Histoire, puis la caste s’est débrouillée pour l’en faire sortir, puis (malgré une demande forte) pour dissuader Denoël de rééditer, puis encore pour dissuader Berger-Levraul de rééditer, puis il n’y eut plus besoin de dissuader Malliarakis de rééditer puisque son imprimerie fut plastiquée.

        RESUME SUR L’EFFORT DE GUERRE DES FRANCAIS POUR14-18 :

        Nous allons voir ci-dessus comment et pourquoi,les français, par leur effort financier pour soutenir la Grande Guerre (1914-1918), ont perdu à jamais leurs retraites par capitalisation.

        Pour une retraite consistante, la solution de la solder en versant un capital libératoire n’est ni juste ni réaliste.

        1) pas juste : car elle oblige à formuler une hypothèse sur l’érosion monétaire à venir. Or ce type d’hypothèse est risqué, car une brusque crise d’inflation anormale n’est jamais à exclure et ne pourra jamais être prise en compte.

        Dans le passé, on a eu de nombreux exemples de ce désordre. Le pire de tous, pour nous français, a été la brutale dévalorisation du franc entre 1914 et les années 1920-1939-1945.

        Les français avaient massivement prêté leur bas de laine à l’Etat pour l’aider à gagner la Grande Guerre.

        Au lendemain de la signature de la paix de 1919, le franc s’est trouvé divisé par quatre par rapport à l’or, donc par rapport au dollar, . L’Etat s’est donc trouvé brusquement incapable de rembourser les emprunts au pair.

        Les chefs des gouvernements de 1919-1924 (chambre Bleu Horizon), puis de 1924-1929, (chambre du Cartel des Gauches) ont laissé croire aux français que l’Allemagne paierait, puisqu’elle avait été condamnée à de lourdes  »Réparations ». Mais l’Allemagne ne les a jamais payées, même pas 5 % en tout. Le marasme et le chômage de masse sévissaient en Angleterre et des impôts excessifs en Allemagne l’entretenaient et l’aggravaient. Diverses commissions interalliées (Commisions Dawes puis Young, les principales) ont réduit ces Réparations en peau de chagrin = de 200 millions de marks-or initialement, elles passèrent vite à 80 millions puis 50 puis moins de 30 et enfin, aux alentours de 20—dix fois moins que la dette initiale— à partir de 1924. L’Etat français se vit forcé de réemprunter aux français, puis, de faire fonctionner la planche à billets (voir digression 1 ci-dessous) pour pouvoir rembourser les emprunts présentés à l’échéance. Le défaut allemand aggrava donc de façon dramatique la dévalorisation du franc.

        [Ici, digression 1 : le service de la dette aux français représentait une somme supérieure au budget ordinaire de l’Etat. Les français, vu leurs terribles sacrifices, croyaient dur comme fer que l’Allemagne paierait sa dette des Réparations ; à tel point qu’aucun candidat à aucune élection ne pouvait se faire élire s’il ne promettait pas ce remboursement. Les politiciens, sauf peut-être Clémenceau, ne détrompaient pas ces espoirs. Ainsi le gouvernement Bleu Horizon institua DEUX budgets de l’Etat, bien séparés : le budget de toujours, qu’on qualifia d’  »ordinaire », et le budget  »extraordinaire » qi ne concernait que le service de la dette. Les politiciens au pouvoir assuraient au pelle que le budget extraordinaire était financé puisque la dette des réparations était inscrite dans le marbre de la paix de 1919. Donc, disaient les politiciens, ce budget extraordinaire permettait, en attendant le remboursement pas les allemands, pouvait provisoirement être financé par le recours à la planche à billets, sans aucun danger d’inflation puisqu’en dernier ressort c’est l’Allemagne qui le paierait. On imprima donc des billets pro financer le budget extraordinaire en quantité déduite de la dette des Réparations….. tout en prétendant que ce n’était pas inflationniste, et en négligeant les réductions drastiqyes de ces Réparations sur lesquelles les alliés étaient en train, en cachette, de se mettre d’accord….]

        [ Digression 2 =il convient de noter que la France, suite à la défaite catastrophique de la Guerre de 1870, se vit condamnée par Bismarck à payer, sous cinq ans une indemnité de guère de 5 milliards de francs-or, ne somme énorme du même ordre de grandeur que les réparations dues par l’Allemagne après le rabotage des commissions interalliées Dawes et Young. Or cette dette dingue, dont la lourdeur explique le marasme économique français des années 1871-1910, a été payée rubis sur l’ongle avec deux ans d’avance sur le délai imparti. ]

        Les gouvernements s’efforcèrent d’abord de tenir la ligne de quatre francs 1920 pour un francs 1914, mais ils n’eurent d’autre choix que celui d’emprunter aux USA (à peine intronisé, Herriot, chef du Cartel des Gauches, devenu Président du Conseil en 1924, entreprit un voyage aux USA au lendemain du vote de la confiance qu’il gagna auprès des Chambres, dans le but de souscrire un énorme emprunt auprès de la Banque Morgan. Cet emprunt fut accordé mais au prix d’un chantage mortel qui nous contraignait à réduire nos forces armées, et notamment, à réduire sérieusement nos forces navales de guerre, alors encore les plus fortes du monde. Ce chantage fit passer l’US Navy et la Royal Navy au premier rang mondial…et nous obligea à réduire peu à peu notre effort d’armement. dans des proportions dramatiques : la guerre de 1939-45 sortit de là en dernière analyse.
        Voici pourquoi : quand Hitler accéda à la chancellerie, il n’eut qu’une obsession, ne jamais payer le solde des Réparations à la France, pourtant ridiculement faible par rapport aux accords de la paix de 1919.

        [Digression 3 = Madame Merkel, si elle connaissait bien l’Histoire contemporaine, ferait bien de la ramener un peu moins avec ses insupportables leçons de vertu monétaire, car elle oublie le sacrifice français du paiement de l’indemnité de Bismarck; et dans la foulée, elle oublie la décision de Hitler de ne jamais payer les Réparations dues par ‘lAllemagne suite à 14-18..car ces 5 milliards de francs-or ont provoqué outre-Rhin un boom économique géant qui s’est prolongé jusqu’en 1895 et a eu pour conséquence essentielle un dynamisme formidable de la démographie germanique, passée de 40 millions en 1870 à 70 millions en 1914 ; tandis que la France, anémiée par cette trop lourde indemnité exigée par Bismarck, s’enfonçait dans un mallthusianisme historique qui devenait inquiétant à tous égards]

        Dès mars 1936, Hitler, parfaitement informé sur nos renoncements militaires, envahit la rive gauche du Rhin, ce qui était une agression caractérisée par rapport à la paix de 1919. Nos renoncements précédents nous avaient empêchés d’entretenir convenablement nos forces armées (tout se tient !) si bien que nous ne pouvions plus, seuls, arrêter Hitler, nous avions besoin, au mimimum, de l’appui moral des anglais. Mais les anglais, plombés par leur chômage de masse malgré des efforts dingues pour maintenir la livre sterling, tenaient à en finir avec ce leitmotiv lancinant des Réparations, donc ne nous soutinrent pas en cette occasion cruciale, si bien que nous ne fîmes rien pour arrêter Hitler dans sa provocation de mars 1936. Nous fûmes même ridicules : au début de cette invasion rhénane par Hitler, nos vedettes politicardes du moment, notamment Albert Sarraut, se fendirent de mâles déclarations publiques tonitruantes, du style  »Nous ne laisserons pas Strasbourg sous le feu des canons allemands  » (Sarraut, à la veille des législatives qui devaient nous amener le Front Popu)……..et nous laissâmes Strasbourg sous le feu des canons allemands ! …..et pendant que Hitler réarmait avec arrogance au mépris des accords de la paix de 1919, le Front Popu décréta les 40 heures, les congés payés et tutti quanti, ce qui provoqua une nouvelle crise d’érosion terrible de la valeur du franc, rendant ridiculement illusoires les  »avantages » donnés à bon compte aux masses par la démagogie criminelle du Front Popu (criminelle car elle conduisit tout droit à WW2). Ne cherchez pas plus loin les causes de la guerre de 1939-1945, jamais cette guerre n’aurait eu lieu si la France avait eu de quoi entretenir son armée et ses forces navales et d’aviation de guerre, car nos entrepreneurs d’armement étaient parmi les meilleurs du monde civilisé, au départ, largement supérieurs à ceux de l’Allemagne. Ainsi, notre canon T47, (resté dans les hangars après la cruelle défaite de juin 1940), était le meilleur au monde de sa catégorie, digne descendant du merveilleux canon de 75 grâce auquel, entre autres causes, nous avions finalement gagné 14-18.

        2) Pas réaliste : tout cela fit que la valeur du franc par rapport à l’or, de crise en crise, fut divisée par un facteur de plus de 100 entre 1919 et 1939. Elle était encore divisée par seulement un facteur 6 au lendemain de la  »stabilisation » de Poincaré de 1928, épisode peu connu du grand public car il lui fut assuré sans rire qu’il s’agissait d’un  »sauvetage » du franc, alors que sous Herriot encore, en 1925 –juste avant son renversement par des forces de droite revenues sous les couleurs du Cartel—le franc avait tenu bon la ligne de la division par 4 du franc 1914. D’autres dévaluations se succédèrent alors à une allure de plus en plus effrayante (politique dite  »de prospérité » de Tardieu, déflation douloureuse de Laval en 1934, et dévaluations en série sous le Front Populaire. Ces dernières dévaluations furent les plus pittoresques : ainsi Blum, vers la fin de 1936, osa proclamer que  »les ouvriers français n’ont pas à redouter de voir les murs de nos mairies recouverts des affiches blanches de la dévaluation » et cela, à peine trois mois avant la première des dévaluations auxquelles procéda le gouvernement du Front Populaire suite au départ de Blum. Cela n’arrêta pas jusqu’aux accords de Bretton-Woods en 1946-47…..qui gravèrent dans le marbre la faillite abominable du Franc, qui avait été divisé par près de 200 en 1946-47 par rapport à l’or depuis 1914.
        Autant dire que cette dégringolade du franc ruina à 99 % les prêteurs de 1914-18 à l’Etat français.

        Mais le bas de laine des français, en 1918 encore, C’ETAIT LEUR RETRAITE PAR CAPITALISATION. C’est ainsi, par étapes progressives, que les français perdirent leurs retraites perso par capitalisation et se virent forcés de les remplacer par le système intenable et insécurisé de la  »répartition » qui relie catastrophiquement le fruit du travail de toute une vie à la situation démographique et monétaire du pays, alors que les retraites par capitalisation sont le vrai trésor de guerre d’un état digne de ce nom, trésor insensible à la situation démographique et économique. Le versement du capital au lieu du remboursement équitable d’une dette, s’il se fonde sur une hypothèse quant au comportement futur de la monnaie, présente le risque énorme de ruiner complètement le prêteur. C’est ce qui est arrivé aux pauvres français entre 1919 et 1939-1945. Notez bien, chers lecteurs, que JAMAIS LES FRANCAIS N’ONT REUSSI A SE REFAIRE DES RETRAITES PAR CAPITALISATION DEPUIS 1919, PAR SUITE DU VOL LEGAL DE L’ETAT QUAND IL FISCALISE LES INTERËTS DES PLACEMENTS AU PREMIER FRANC, Y COMPRIS LES PLACEMENTS DE COTISATIONS DE RETRAITE.

        Ainsi 99 % de nos terribles ennuis financiers actuels et notamment, notre dette de 2300 milliards d’euros aussi abyssale qu’inremboursable (elle représente environ, au minimum, 60 fois le total des réserve d’or de la Banque de France), tous ces malheurs dérivent directement de cette faillite du franc entre 1919 et 1945, que j’ai longuement analysée. JAMAIS NOUS NE NOUS EN SOMMES RELEVES.
        La ruine des prêteurs à l’Etat français d’avant 1919 fut si pitoyable que beaucoup d’entre aux furent carrément réduits à la famine dans les années qui suivirent la  »stabilisation » de 1928. Ce fut si poignant (on voyait plein d’anciens combattants de 14-18, mutilés ou grands infirmes de guerre ayant survécu aux massacres de Verdun et autres lieux, réduits à mendier dans nos rues et y faire les poubelles pour y trouver à manger, eux qui avaient donné leur santé à l’Etat en lui prêtant leur confortable retraite par capitalisation !) ce fut si poignant que Tardieu fit voter l’embryon de ce qui devait devenir, par étapes, l’actuel système de sécurité sociale qui force les français d’aujourd’hui à donner plus de la moitié de ce qu’ils gagnent à la  »baleine », un tribut exorbitant par rapport aux services rendus. Au départ, ça s’est appelé  »les assurances sociales » et ça ne concernait que les vieux les plus pauvres qui avaient perdu leur bas de laine en le prêtant à l’Etat, et qui en plus avaient laissé leur santé sur les glorieux champs de bataille de 14-18, quand ce n’était pas leur vie, ce qui réduisait alors leurs familles à la misère.

        En conclusion, vous voyez bien que n’importe quoi est préférable au versement d’un capital pour solder une retraite. La seule méthode honnête est un remboursement progressif INDEXE sur la valeur de la monnaie en circulation avec clauses de taux de conversion garantis honnêtes en cas de changement d’unité de monnaie comme par exemple celui, plutôt raté et peu honnête, du passage du franc à l’euro en 2002, ou celui, réussi et parfaitement honnête, du passage de l’ancien au nouveau franc entre 1959 et 1960.

        Pour information, je complète ce petit coup d’oeil synoptique sur notre Histoire récente en révélant que le SMIG de 1960 valait, par rapport à l’or, environ 1,5 fois plus cher que l’actuel SMIC. Or malgré toutes les manipulations qu’on voudra, l’or, sur le long terme, contrairement à ce qu’on voudrait faire croire, reste la meilleure mesure de la valeur réelle d’une monnaie. La meilleure preuve en est que de nos jours, les états du monde entier entassent l’or frénétiquement, et tous les efforts récurrents qui poussent les états à se libérer de la dictature du dollar tentent de créer des monnaies adossées à l’or.
        Ainsi, la raison principale de l’assassinat de Khadafi est la suivante : il avait constitué un joli matelas d’or (dans les 140 tonnes) avec son pétrole et avait formé le projet de remplacer le dollar, pour payer le pétrole, par une monnaie inter-arabe, le  »dinar-or ». Avec ces 140 tonnes pour point de départ, ce projet avait menacé d’aboutir, ce qui attaquait bille en tête la suprématie du dollar, qui, lui, n’est adossé à rien du tout, l’or de Fort Knox, pour prétendre les couvrir, étant en quantité ridicule par rapport aux pétrodollars en circulation.
        Actuellement, des pourparlers discrets ont lieu pour tenter de créer une monnaie essentiellement asiatique axée sur les puissances russe et chinoise, adossée à l’or, capable de remplacer les pétrodollars. Avec ses plus de 1000 tonnes d’or officielles, (ce qui semble sous-estimé), la Russie, productrice d’or, a en mains des arguments sérieux pour réussir un tel projet, mais comme ce projet menace la suprématie du dollar adossé à rien du tout, il est inutile de continuer la discussion, ce projet n’est pas encore tout près d’aboutir, on s’en doute…mais au moins on peut comprendre pourquoi cette haine subite entre les USA et la Russie, haine qui se cristallise sur Poutine….malgré le drapeau russe planté à côté du drapeau US sur la Lune, ce magnifique 20 juillet 2969, quand Armstrong et Aldrin, par ce geste porteur d’espoirs immenses, rendirent hommage aux victimes russes de la grande catastrophe spatiale qui avait tué six astronautes russes d’un seul coup…..Il faut vraiment avoir une tête minuscule pour oser piétiner un jour si beau et un geste si fort pour l’humanité tout entière, jour et geste si beaux qu’ils valent bien plus que tout l’or et tout le pétrole du monde !

        1+

  6. Lamentable!
    En plus d’être menteurs et manipulateurs,les voilà devenus criminels de guerre!
    Bravo la morale occidentale que l’on voudrait imposer au Monde!!!

    19+

  7. Premiere réponse syrienne: Entrée de forces de sécurité du régime dans la ville de Douma, ultime fief rebelle de la Ghouta orientale. Un beau pied de nez aux pays occidentaux qui soutiennent les « rebelles »!!!

    17+

    • Ne pas dire « du régime » , expression péjorative utilisée à l’envi par la propagande du système afin de détruire encore plus l’image du gvnt syrien légitime ds la pauvre cervelle des « assujettis » que nous sommes …Il y a une guerre des mots ds laquelle il nous faut utiliser les armes qu’il faut .

      2+

  8. Quels sont les intérêts cachés qui motivent de si pitoyables comportements de la part des occidentaux ? Que vient faire la France dans l’ agression de la Syrie ?

    20+

  9. QUELLE déception ! ne pas attendre d’avoir les preuves est pour moi un signe de culpabilité mais ça ON LE SAVAIT d ‘avance …………quel courage ! bande de traîtres …..le monde jugera ! soutien à Bachar Al Assad . vive LA SYRIE

    23+

  10. Cette ordure avait déjà commencé à trahir avec le complot qui a conduit à la vente d’une partie d’Alstom à Général Electric , comme par hasard , la partie stratégique : les turbines . C’est de la haute trahison . Qu’attendre d’autre d’un monsieur qui a subverti une petite bourgeoise sans cervelle et l’a subjuguée au point d’abandonner son mari , sans motif plus sérieux que de s’offrir un petit jeune , bien fait de sa personne . Cela aurait dû nous alerter sur le personnage . La vie dite privée est un indicateur de la valeur morale générale d’un personnage , surtout et notamment politique .

    29+

    • N’inversez pas les rôles, Anne de Kiev, Macron n’est qu’un crétin « éduqué » par le féminisme et aux ordres d’une misandre couguar médiocre . Deux erreurs de la nature créées par le mondialisme, en leur laissant un rôle virtuel pour appliquer le diviser pour régner .

      11+

    • Tout à fait d’accord mais les Français n’ont ou plus de cervelle ou se sont enfermés dans leur petit égoïsme social gouverné par la peur

      14+

  11. Nous sommes gouvernés par une belle bande de tarés, vraiment !!
    Je croyais que Trump attendait d’avoir des preuves ?
    Je ne parle pas de l’autre enfoiré qui nous sert de président : lui, il les avait déjà, évidemment ! Plus fort que les autres ce crétin !! C’était le toutou de Merkel, désormais c’est aussi le toutou de Trump !

    29+

    • les toutous, on s’en fout… ce qui importe c’est celui qui tient la laisse, donne le susucre ou les baffes: Israël

      4+

    • le roquet a pu prendre la tête à trump durant des heures au tel, en lui assommant que lui avaient les preuves.
      Pourquoi ne serait-ce pas ce psychopathe manipulateur qui aurait contraint les USA de frapper …
      Je rappel que le début de conflit en 2011 a pu être instillé par sarko, par vengeance que Bachar n’est pas retenu le projet de pipeline qatari, et surtout qui ne s’est pas laisser abuser par l’avidité du nabo ^^

      2+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.