Vers une escalade Russie vs USA: Que fera Vladimir Poutine?

L’élection de Donald Trump n’aura pas changé la nature des relations entre la Russie et les Etats-Unis, puisque le Sénat américain, Démocrates et Républicains ensemble, est en train de préparer de nouvelles « sanctions » contre la Russie qui devront, selon les mots employés par les sénateurs, infliger un « nouveau choc » à la Russie. Les Démocrates veulent même y ajouter une mesure qui interdira au Président Trump de modifier – et a fortiori d’annuler – ces nouvelles « sanctions ».

La raison invoquée n’a aucune importance, puisque mois apres mois, de nouveux prétextes sont découverts par les représentants américains: Ukraine, Crimée, Syrie, « hackers Russes », etc etc.
Ce qui importe est que ces nouvelles mesures sont destinées à favoriser des mouvements en Russie même, contre le gouvernement. Elles devraient en effet viser la partie « pro-occidentale » de l’élite Russe, ceux qui commercent à grand échelle avec les pays occidentaux, qui y envoient étudier leurs enfants, etc. Le but est clair: Alors que Vladimir Poutine doit composer avec cette faction (que l’on considère en général menée par le Premier Ministre Medvedeev) et la faction « nationaliste », ces nouvelles mesures devraient provoquer un durcissement des pro-occidentaux qui seront directement frappés. Ceci, alors que la « 5-ème colonne » s’active de plus en plus en Russie (voir les récentes manifestations en Russie organisées par Navalny, voir également la récupération par la 5-ème colonne du mécontentement des moscovites contre un plan de destruction de plusieurs milliers d’immeubles déclarés « insalubres »).

Actuellement le Président Poutine navigue donc entre la faction « pro-occidentale », ne voulant ou ne pouvant se mettre à dos certains des principaux acteurs économiques du pays, et la faction « national-patriote ». C’est justement ce tiraillement entre 2 factions ayant des intérêts diamétralement opposés (intérêts occidentaux contre intérêts de la Russie) qui risque de mener très vite Vladimir Poutine à une impasse, à cause du « réveil » de la « 5-ème colonne » qui peut parfaitement arriver à un accord avec la faction « pro-occidentale » pour renverser Vladimir Poutine par des manifestations de rue. Les « révolutions orange » ont en effet toujours vu des activistes violents finances par les pays occidentaux associés à une partie des dirigeants au pouvoir.

La seule solution pour Vladimir Poutine serait de riposter avec force aux nouvelles sanctions, sans tenter de vouloir amadouer l’administration Trump, ce qui n’a dans le passé rien apporté de bon pour la Russie. Souvenons-nous de l’expulsion de 35 diplomates Russes des Etats-Unis en décembre dernier. Alors que le Ministre des Affaires Etrangères Sergey Lavrov recommendait une réponse « symétrique », le Président Poutine a finalement refusé, sans aucun doute dans l’espoir que Donald Trump fraichement élu allait une fois entré en fonction, appaiser les relations avec la Russie. Nous voyons aujourd’hui qu’il n’en est rien. Il est probable que ce soit la faction « pro-occidentale » du gouvernement Russe qui ait conseillé de ne pas répondre à cette expulsion…

Il faut donc souhaiter qu’une telle erreur ne se reproduise pas: D’une part la Russie peut parfaitement « vivre sans les Etats-Unis », mais aussi et surtout les valeurs de la Russie sont complètement opposées aux valeurs défendues par les Etats-Unis. Quel intérêt a donc la Russie de se laisser attaquer sans riposter, pour l’instant sur les plans économiques et financiers « seulement », par les Etats-Unis? Elle n’a rien à y gagner, mais tout à y perdre. Une riposte aux nouvelles sanctions doit donc être faite avec force, certains suggèrent par exemple l’interdiction de la vente de moteurs de fusées… aux américains! Ce qui bloquerait leur programme d’envoi de satellites, puisqu’ils utilisent des moteurs russes. Ce n’est qu’un exemple, mais il faut riposter de manière à ce que les intérêts américains soient directement concernés. Adopter une position conciliante avec un « partenaire » (…) qui ne pense qu’à nous frapper n’a que peu de sens, et aucune efficacité.

Une autre mesure en riposte pourrait être la reconnaissance des Républiques de Donetsk et de Lugansk par la Russie et l’annonce que tous les réfugiés en provenance d’Ukraine sont les bienvenus en Russie avec un statut d’asile politique. Ceci montrerait que la Russie attache plus d’importance à ses « principes » (La défense de la Nation Russe) qu’à des intérêts économiques avec les Etats-Unis.

Il semble que Vladimir Poutine ait parfaitement pris conscience de l’agressivité et des buts des Etats-Unis: Dans le « reportage interview » de Oliver Stone, Vladimir Poutine a déclaré sans prendre de gants que les Etats-Unis veulent « détruire l’économie russe » et « remplacer la direction du pays » pour à terme « prendre le contrôle de l’arsenal nucléaire russe ».

Que le Président Russe admette à haute voix une telle possibilité signifie clairement qu’il considère que la Russie est en état de guerre, et s’adresse entre autres à l’ « élite Russe » en lui faisant comprendre qu’il va falloir choisir son camp. Elle annonce également indirectement que les prochaines nouvelles attaques américaines que sont les « sanctions » ne resteront pas impunies.

0

9 Commentaires

  1. la politique de poutine lamentable !
    et les accords avec la chine (eurasien)du bidon!
    ces 2 nations uni contre l’Amérique peuvent faire plié l’hégémonie américaine !
    3 bombes sur le territoire us et le peuple caincain s’écroule

    0
  2. NON, JE NE PENSE pas LE FAIT QUE LES USA SAVENT TRÈS BIEN QUE LA RUSSIE N EST pas L AFGHANISTAN NI LA SYRIE NI L IRAK NI LA LIBYE …

    0
  3. Comme moyens de riposte, poutine n’a pas que ces mesures. Ensemble ou séparément, les russes et les iraniens peuvent causer de gros dégâts aux soldats et intérêts américains en Irak, en Syrie et en Afghanistan.

    0
  4. Il est de la survie de la population de la planète d’avoir un deuxième pôle, en l’occurrence la Russie pour faire face à l’hégémonie des USA

    0
  5. Que serait le monde livre aux yankees… Un equilibre des forces est necessaire a defaut c’est le chao et le droit du plus fort.

    0
  6. Que Dieu garde la Russie et continue de donner la force , le caractère et le courage à Vladimir Poutine . Tout ce qui peut nuire aux USA est bon pour la civilisation de la « vieille Europe » . Des millions d’européens de l’ouest sont avec lui et avec la Russie .

    0
      • Evidemment . C’est implicite … Tiens , ‘faudrait déjà faire reculer l’alcoolisme , qui est un fléau. Et , d’une façon générale , empêcher « le purin de l’occident » (comme disait Soljénytsyne) , de contaminer al jeunesse russe , et c’est malheureusement cpmmencé .

        0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.