Les libéraux russes doivent être internés [Alexandre Dugin]

Londres a identifié la Russie comme la principale menace dans sa nouvelle stratégie de défense et de politique étrangère. L’Angleterre nous a déclaré la guerre. Si vous êtes appelé l’ennemi principal, cela signifie qu’ils sont en guerre avec vous. Il fallait s’y attendre. Après la victoire de Joe Biden aux États-Unis, la situation revient à une confrontation difficile entre les mondes unipolaire et multipolaire. L’Empire britannique a toujours été le principal adversaire de la Russie continentale, comme il l’était à l’époque tsariste. Puis il s’est naturellement retrouvé dans l’épicentre du bloc occidental pendant la Seconde Guerre mondiale, puis pendant la guerre froide. En conséquence, l’Angleterre représente un certain centre de l’atlantisme, c’est-à-dire celui qui s’incarne dans le nouvel ordre mondial, qui est dicté par la mondialisation. Il n’est pas surprenant qu’à un moment critique pour les États-Unis, lorsque le pouvoir dans ce pays a été saisi par la fraude électorale et la tromperie par des forces extrêmement libérales,
En fait, l’Occident, avec Biden, a décidé de livrer la dernière bataille mortelle à l’humanité. C’est précisément cette partie de l’humanité qui n’est pas d’accord avec le rôle de premier plan de l’Occident lui-même. Ceux qui remettent en question l’universalité des valeurs américaines et occidentales dans une nouvelle veine. Ce ne sont pas que des valeurs américaines, ce sont des valeurs qui comprennent la démocratie comme la règle des minorités sur la majorité et, par conséquent, ces valeurs où il y a une idée qu’il n’y a pas de liberté autre que celle donnée par les libéraux.

Pendant les guerres de l’information hybrides, il est nécessaire de prêter attention au fait que souvent l’efficacité de telles batailles ne se mesure pas à savoir si l’armée de l’ennemi est sur votre territoire ou pas encore, mais à quelle distance – y compris idéologiquement – l’ennemi a pénétré dans les structures de réseau de l’Etat., la technologie et l’économie. Si les États-Unis représentent la puissance lourde – la force brute dans ce monde unipolaire lorsqu’ils mènent des guerres, alors c’est l’Angleterre qui représente le soft power. Ce sont les stratèges britanniques qui sont les plus subtils et les plus efficaces, ils sont associés à l’élite financière.

Ce n’est pas un hasard si l’élite financière russe est intégrée à l’Angleterre. Et Londres est l’élément le plus important de la stratégie des mondialistes et des partisans d’un monde unipolaire pour reformater la conscience des élites russes, pour y introduire un système de valeurs spécial. C’est en Angleterre que fuient tous ceux qui entrent en conflit avec la politique souveraine de notre président. Il y a une énorme colonie d’oligarques russes et même ceux qui font encore officiellement preuve de loyauté envers Poutine, mais qui ont déjà préparé un terrain d’entraînement de réserve.

Il y a des dizaines de milliers de personnes qui sont soit des réfugiés de Russie qui ont volé notre État et notre peuple et ont fui avec de l’argent, soit des hommes d’affaires russes et même des fonctionnaires par intérim qui ont transporté des familles là-bas.

D’une part, il y a des ennemis déjà naturalisés et déclarés de la Russie – les oligarques, d’autre part – la partie la plus dangereuse de la bureaucratie et des grandes entreprises, située en Angleterre, possédant des foyers d’influence en Russie même.
Ainsi, de tous les deux, une seule couche de libéraux, partisans de la mondialisation, opposants à la souveraineté russe, qui sont la sixième colonne, est formée. Parce que la cinquième colonne n’est pas si effrayante, quand certaines personnes marginales descendent dans la rue pour se quereller et crier, il n’y en a pas tellement, bien que cela soit également désagréable. Mais le pire – la sixième colonne – des personnes extérieurement fidèles à Poutine qui sont engagées dans des projets économiques, mais qui sont en fait complètement fusionnées avec ce groupe libéral de Londres. Ils ont des affaires, des intérêts et des divertissements communs. Ils y passent du temps et y vivent en partie. En fait, il s’agit de l’élite coloniale, qui ne considère la Russie que comme une source d’obtention de fonds et d’exploitation, mais en même temps, elle n’est absolument pas solidaire ni de la souveraineté de la Russie, ni du président, ni du pays lui-même. .

Dans le contexte de la guerre directe, ils seront utilisés comme des ogives intégrées dans notre économie – des ogives. De plus, vous ne pouvez pas leur faire des reproches, dire que vous êtes libéraux, cela signifie que vous êtes des ennemis, mais c’est ainsi que ça se passe. Parce qu’en règle générale, une personne qui partage une idéologie libérale est plus fidèle à des centres de libéralisme comme Londres ou New York qu’à la Russie. Ces deux villes sont des outils de travail pour promouvoir les intérêts des personnes LGBT et de nombreuses autres valeurs qui détruisent les familles, les cultures et les peuples. Et les personnes qui partagent ces points de vue sont des guides à l’intérieur de la Russie. Et quand il s’agit d’amertume, les pays occidentaux lancent un ultimatum à ces guides: si vous voulez sauver vos comptes, vos biens immobiliers et vos entreprises, alors allez-y et, par exemple, empoisonnez le président, protégez Navalny, organisez le sabotage, écarter les groupes patriotiques de l’influence sur le pouvoir. Sinon, procurez-vous d’abord la saisie des comptes. Ainsi, les représentants de l’élite économique et parfois même politique sont pris en otage par ceux qui nous ont déclaré la guerre.

Par conséquent, nous déclarer ennemis de l’Angleterre signifie que la guerre information-économique et psychologique de la part de l’Angleterre va s’intensifier fortement. Dernière chose à laquelle il faut prêter attention: nous parlons spécifiquement de l’Angleterre, qui n’est plus membre de l’Union européenne et qui a toujours été le partenaire et le soutien le plus important des États-Unis. Nous n’avons pas encore entendu des déclarations aussi dures de la part des plus grandes puissances continentales – France, Allemagne, Italie. Souvent, sur de nombreux sujets, ils chantent avec l’Angleterre, et les pays d’Europe de l’Est reprennent diverses thèses russophobes. Mais aujourd’hui, ce n’est certainement pas le cas, car l’Union européenne a « fait » une impression extrêmement déprimante sur de nombreux pays, qui soutenaient généralement toute initiative dirigée contre notre pays. Je ne suis même pas sûr que la Pologne, qui ne se distingue en rien par sa gentillesse envers la Russie,

Désormais, l’accent principal mis sur le rôle des mondialistes sera mis sur un travail actif avec la France et l’Allemagne. Afin de finir enfin de construire leur front contre la Russie. Je pense que nous sommes au bord de changements très radicaux, qui vont probablement commencer en Ukraine après l’attaque probable des forces armées ukrainiennes dans le Donbass.

Puisque la Russie ne pourra pas intervenir, sinon elle se discréditera et s’abolira en tant qu’Etat souverain. Et en réponse à cela, nos projets à grande échelle avec l’Europe – Nord Stream – seront arrêtés.

Ce que nous avons maintenant: l’Angleterre nous déclare la guerre, et elle dispose d’un outil bien plus puissant que les sanctions américaines, les missiles, les satellites de poursuite et d’autres technologies. Il a accès au centre de la Russie, au pouvoir, à l’élite politique libérale, qui est mobilisée dans une sorte de force interne.

Permettez-moi de vous rappeler qu’après l’attaque japonaise de Pearl Harbor, les Américains ont interné tous les Japonais aux États-Unis en raison de circonstances extraordinaires. De même, après le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale, les fascistes britanniques en Angleterre ont également été internés au cas où. Si une guerre commence contre des régimes fascistes, alors les porteurs de cette idéologie, comme, par exemple, le fondateur du fascisme britannique, Oswald Mosley, qui s’est déclaré nationaliste, sont rendus inoffensifs par avance. Maintenant que le moment est venu, l’Angleterre affirme que la Russie est devenue sa principale menace. Il serait possible de créer un camp d’internement temporaire pour les libéraux. Et pas des petits, qui ne sont dangereux pour personne, mais pour des libéraux sérieux. Et puis, lorsque la situation change et que nous ne sommes plus considérés comme la principale menace, ils peuvent être libérés.

Alexandre Dugin

[Texte traduit du russe par logiciel. Source]

+8

8 Commentaires

  1. Les globalistes n’hésiteront devant rien pour pourrir la planète. La Russie est aussi leur cible.
    La preuve ? Avez-vous vu cette « information » ?
    « La première poupée transgenre du monde a été mise en vente dans un magasin de jouets russe. La photo de la poupée, dotée d’un pénis et d’une robe, est devenue virale après avoir été repérée dans le magasin Planeta Igrushek (Planet Of Toys) de la ville de Novosibirsk, en Sibérie. »
    Le peuple Russe va-t-il laisser faire celà ?

    +1
  2. Les Oligarques russes contre la Russie, c’est comme tuer sa propre mère, sont ils seulement conscient de ce qu’ils font, quand tout sera détruit, la Bête les détruira aussi et se rira de leur imbécillité, Ha Shatan l’Adversaire du genre humain se servira d’eux .

    0
  3. Pas de 5ème ni de 6ème colonne, que les collaborateurs intérieurs de pays étrangers qui en cible un autre comme ennemi soient punis! Quelconque pays Souverain en ferait de même !

    +1
  4. Tous les moyens sont bons pour enrayer la machine infernale des US et de l »Angleterre. S’ils ne sont pas contents, qu’ils aboient autant qu’ils veulent. les chiens aboient, la caravane passe !

    +2
  5. A propos du Nord Stream II , n’y aura-t-il pas un moment où il faudra carrément s’asseoir sur les « sanctions » , et protéger militairement les installations ? je crains un sabotage du « tuyau » par des drones sous-marins ou envoyés par l’Empire LGBT (je l’appelle comme ça , car je crois que la principale motivation de leur russophobie pathologique tient ds l’homosexualité des dirigeants occidentaux) , et ne faudra-t-il pas une intervention navale de la Russie , si possible , de concert à l’Allemagne, partie prenante ds l’affaire , sauf si la mère kelle finit par se coucher , et du Danemark ? Au moins . Car tant que la connexion au terminal n’est pas achevée , la Russie est ligotée ds le Dombass . Sauf , encore une fois , à oser une intervention navale pour forcer l’achèvement malgré les cris d’orfraie du camp occidentalotantouzard .
    Cela dit , j’admire le « self-control » de Vladimir vladimirovitch . En d’autres temps , cela aurait été considéré comme un casus belli . Biden est vraiment une vieille merde belliciste . Mais ça , on le savait déjà .

    +6
  6. If I remember correctly, after the Japanese attack on Pearl Harbor the US interned American citizens of Japanese descent regardless of their opinions on the Japanese Imperial regime – in a way it was on the basis of ethnicity. I’m not sure that that’s a good comparison with British fascists who were, on the other hand, interned for their ideology.

    Traduction: Si je me souviens bien, après l’attaque japonaise sur Pearl Harbor, les États-Unis ont interné des citoyens américains d’origine japonaise indépendamment de leurs opinions sur le régime impérial japonais – d’une certaine manière, c’était sur la base de l’appartenance ethnique. Je ne suis pas sûr que ce soit une bonne comparaison avec les fascistes britanniques qui, en revanche, ont été internés pour leur idéologie.

    0
    • @joey_n
      С одной стороны они отличаются, это правда. Но с другой стороны сравнение всё таки правильно, поскольку здесь то что важно – понятие потенциального врага. С Японцами которые жили в США приняли логику корзины яблок, в которой есть несколько испорченных яблок: если ты не можешь знать, какие яблоки испорченные, тогда лучше выбрасывать всю корзину в мусорное ведро.
      Та же самая логика применялась во время крестового похода против Альбигойцев во Франции в 13 веке. Чтобы искоренить Катарскую ересь, в 1209 году папский легат приказал убить всех жителей города Безье, на юге Франции. Но из-за того, что в городе жили не только еретики а также католики, его спросили: «А как мы можем отличить еретиков от католиков?» Он ответил: «Убейте их всех, Бог признает своих». » Я не одобряю конечно, просто имею в виду, что в этом есть логика.

      [Traduction] D’une part, ils sont différents, c’est vrai. Mais d’un autre côté, la comparaison est toujours correcte, car ce qui importe ici, c’est la notion d’ennemi potentiel. Avec les Japonais qui vivaient aux États-Unis, ils ont adopté la logique d’un panier de pommes dans lequel il y a plusieurs pommes gâtées: si vous ne pouvez pas savoir quelles pommes sont gâtées, alors il vaut mieux jeter le panier entier à la poubelle.
      La même logique a été appliquée lors de la croisade contre les Albigeois en France au 13ème siècle. Pour éradiquer l’hérésie qatarie, en 1209, le légat papal ordonna le meurtre de tous les habitants de la ville de Béziers, dans le sud de la France. Mais en raison du fait que non seulement les hérétiques, mais aussi les catholiques vivaient dans la ville, on lui a demandé: « Comment pouvons-nous distinguer les hérétiques des catholiques? » Il a répondu: « Tuez-les tous, Dieu reconnaît les siens. » «Je n’approuve pas, bien sûr, je veux simplement dire qu’il y a une logique là-dedans.

      +1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.