Le retour des « hommes polis » au Belarus?

Article de Boris Guenadevitch Karpov

Rappel: Les « hommes polis » (« вежливые люди ») est un euphémisme pour les militaires des Forces armées de la Fédération de Russie en uniforme militaire sans insigne , qui ont début 2014 sécurisé des installations stratégiques en Crimée lors des évênements ayant mené au retour de la Crimée dans la Fédération par referendum populaire.

A la demande du Président Lukashenko la Russie met en place une force d’intervention de police destinée à intervenir au Belarus « si la situation devient hors de contrôle ». Elle ne sera envoyée sur place « que si des éléments extrémistes franchissent la ligne rouge », a déclaré Vladimir Poutine.

Le choix du Kremlin est donc de continuer, du moins pour le moment, à soutenir le président Lukashenko. Mais selon une source gouvernementale russe s’exprimant sous condition d’anonymat, « cette situation peut évoluer dans un sens ou dans l’autre en fonction des évênements et des personnalités en scéne ».

Traduction: Si une personnalité émerge pour pouvoir prendre la tête du Belarus sans léser NI les intérêts de la majorité des citoyens NI les intérêts de la Russie, alors le Kremlin pourrait la soutenir.

Dans tous les cas, la Russie ne permettra pas de « révolution orange » au Belarus.

Boris Guenadevitch Karpov

10+

2 Commentaires

  1. Le choix du Kremlin est on ne peut plus clair et limpide ! Dans le doute, mieux vaut laisser la Bielorussie telle qu’elle est, entre les mains d’un « méchant » pro-Russe, plutôt que de la laisser partir vers d’autres horizons incertains entre les mains d’une « gentille fée » pro-Euro, qui se laisserait immédiatement « croquer » par l’ogre OTAN qui ferait un pas en avant vers la Russie. C’est la fin d’un conte de fées Bielorusse…

    1+
  2. OK. en totalité avec la position de la Russie. Evident, l’OTAN est derrière et manipule l’opposition au Bélarus . Bravo pour la clairvoyance du Président Putine !

    2+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.