Lavrov: Pourquoi la Russie s’est impliquée dans le Donbass et en Syrie.

Sur le site du Ministère des Affaires Etrangères de Russie, le ministre russe des Affaires étrangères Serguey Lavrov a expliqué pourquoi la Russie s’est impliquée dans les conflits dans le Donbass et en Syrie.

Répondant à une question de savoir si la Russie « ne joue pas dans la même équipe » sur un certain nombre de questions internationales, le ministre a proposé une approche globale des différentes nations et peuples.

«J’ai lu et entends encore des critiques comme quoi nous sommes impliqués en vain dans le conflit dans le Donbass et dans le conflit syrien. Peut-être que l’ on a besoin d’ une approche globale de ce que representent dans les 2 cas, la nation et le peuple. Il y a des gens qui ne veulent que « du pain et des jeux » sans se soucier de comment ils sont perçus sur la scène internationale – sérieux, responsabilite, indépendance, dignité – ou ceux qui, heureux du « pain et des jeux du cirque » sont prêts à soutenir toute hégémonie», a t’il dit.

Lavrov a rappelé qu’un récent sondage en Russie avait été fait sur la question de savoir si Léningrad aurait du capituler face aux envahisseurs fachistes allemands. Le ministre Russe des Affaires étrangères a souligné que pour lui une telle question n’a pas lieu d’être et a demandé si la Russie aurait dû abandonner les Russes d’Ukraine après la série d’actes discriminatoires des nouvelles autorités [ukraniennes] arrivées illégalement au pouvoir.

« Si nous ne l’avions pas fait, nous aurions trahi notre civilisation que nos ancêtres ont mis des centaines d’années à créer. La même chose se passe en Syrie. Certains des principaux membres de la communauté internationale se sont mis en tête d’éliminer à tout prix le président syrien Assad, comme celà a été fait avec Kadhafi, en traitant directement avec les terroristes dans l’espoir qu’ils pourraient ramener ensuite ces terroristes «à la raison». Inutile de dire que ce n’est pas notre équipe, et nous qui avons souffert plus que quiconque du terrorisme dans notre histoire post-soviétique ne faisons pas de telles transactions sordides avec des criminels violant tous les fondements du droit international. »

Enfin, M. Lavrov a déclaré que la Russie est déterminée à défendre «ce sur quoi nous nous sommes mis d’accord après la Victoire de 1945» et termine ainsi: « Je n’ai pas d’ autre réponse à cette question. Encore une fois, c’est une question de goût, d’éducation et d’opinions politiques. J’ai essayé d’exprimer les miens. »

2+

3 Commentaires

  1. On y arrive doucement à cette fin du monde, Votre argent ! vous les capitalistes ne servira plus qu’à essuyer vos larmes ( s’ils en restent ) après tout, tous les belligérants belliqueux subiront le même sort en entraînant ceux qui veulent la PAIX.

    0
  2. Pour le Dombass , on s’en doutait un peu . La position selon laquelle la Russie n’aurait pas été impliquée était intenable , comment donc les malheureux résitants du Dombass auraient-ils pu repousser les ukronazis , et maintenir la ligne de front jusqu’à aujourd’hui ? Cette position , me semble-t-il , n’a absolument rien rapporté de la part des « occidentaux » qui , de toutes façons , et toute honte bue , soutiendront le véritable fascisme , qu’ils soit ukrainien , étasunien ou islamiste . Lavrov a eu raison de cracher enfin le morceau . Pour le reste , et contrairement à beaucoup d’internautes qui voudraient que Vladimir aille à la faute tant attendue des « occidentaux » ,malgré les innombrables et irresponsables provocations de l’Otan , je lui fais confiance pour gagner in fine la guerre d’usure et la guerre de ‘linformation . Malheureusement , ce long désert des tartares continue de coûter beaucoup de larmes et de sang , et de savoir qu’il retombera sur les dirigeants « occidentaux » et les médias aux ordres , tôt ou tard , est une bien maigre consolation .

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.