Iskander-M: Premier test en dehors de la Russie [Vidéo]

Dans le cadre de l’exercice « Dushanbe-Antiterror 2017 » Moscou a testé pour la première fois son missile balistique tactique Iskander-M à l’extérieur de la Russie en simulant l’attaque depuis le Tadzhikistan d’un camp terroriste situé à 15 kilomètres de la frontière tadjiko-afghane.

L’annonce en a été faite par le colonel Yaroslav Roshchupkin, adjoint au commandant du District militaire central de Russie, depuis Ekaterinbourg. Dans l’exercice ont été également utilisées des roquettes Uragan.

Ces exercices se déroulent à une période de tensions croissantes entre la Russie et les pays occidentaux. Dans le mois de juin par exemple l’armée de l’air américaine va déployer plusieurs bombardiers B-52 et près d’un milliers d’hommes au Royaume-Uni pour soutenir des exercices conjoints avec l’OTAN en Europe aux frontières ouest de la Russie ainsi qu’en mer Baltique et en Arctique.

Hier à Moscou le président Poutine a déclaré que l’expansion des systèmes de missiles américains à travers le monde est un «défi» pour son pays et nécessite une réponse de Moscou sous la forme d’un renforcement militaire. Vladimir Poutine a également mis en garde contre l’impact négatif qu’aurait dans les liens avec la Russie, de l’adhésion éventuelle de la Suède a l’OTAN. Dans ce cas, la Russie devra prendre des mesures de sécurité supplémentaires à ses frontières nord-ouest: « Si la Suède adhère à l’OTAN, cela affectera négativement nos relations, car cela signifie que des installations de l’OTAN seront installées en Suède et nous devrons réfléchir aux meilleures façons de répondre à cette menace supplémentaire. « Nous considérerons cette [appartenance] comme une menace supplémentaire pour la Russie et chercherons les moyens de l’éliminer ».

Vladimir Poutine a également salué les liens réciproques de la Russie avec l’Inde et la Chine: « Il n’est sans doute pas nécessaire de citer les chiffres et les volumes de nos livraisons dans le domaine de la coopération militaire et technique mais ils sont tout simplement sans précédent ». Concernant l’Inde, « nous n’avons une coopération aussi profonde dans les domaines sensibles avec aucun autre pays au monde. » « Les relations avec la Chine ont évolué de manière très positive … Nous l’appelons un partenariat stratégique global ». «Ce [partenariat stratégique] concerne en particulier notre coopération sur la scène internationale où nous recherchons toujours des approches communes aux problèmes les plus complexes et souvent nous parlons d’une seule voix», a précisé le président Russe.

2 Commentaires

  1. C’est l’agressivité US sans précédent qui a fait de la Russie la gardienne de la Paix dans le monde.

Les commentaires sont fermés.