Trump: Espoir ou illusion?

Ces derniers jours ont vu une recrudescence de l’hystérie anti-Russe aux Etats-Unis et en Europe: Hystérie verbale avec les accusations sur les « hackers Russes » et la publication annoncée à grands renforts de trompette d’un « rapport » établi par les services de Renseignement américain – rapport qui ne démontre absolument rien -, mais aussi et surtout une hystérie traduite par des faits très concrets avec le déploiement en Europe de plusieurs unités militaires aux frontières de la Russie.

Ces mouvements militaires posent une question très simple: Peut-on sérieusement imaginer qu’Obama prendrait sur lui de déplacer en Europe des milliers d’hommes et de chars sachant qu’il quitte son poste dans 10 jours alors que son successeur annonce clairement qu’il ne cherchera pas de noises à la Russie? Imaginer que Donald Trump le 21 janvier ordonnera le retrait de ces troupes est complètement illusoire, Obama a de très nombreux défauts mais il n’est pas un imbécile. S’il se lance dans ce genre d’opérations c’est qu’il sait parfaitement que son successeur ne fera pas machine arrière: Ne voudra pas ou ne pourra pas faire machine arrière.

Si l’on se fie à la réthorique occidentale, la Russie veut envahir l’Europe, donc on y envoie des troupes pour se défendre de la Russie. Cette réthorique est celle d’Obama bien sûr, mais aussi d’une grande partie du Pentagone et des services de Renseignement américains. Tous ces élements ne changeront pas miraculeusement par l’arrivée de Donald Trump et on notera qu’hier le Président élu s’est aligné sur la position des services de Renseignement US puisque son Chef de Cabinet Reince Priebus a déclaré sur Fox News que le Trump “ne nie pas que des entités en Russie soient derrière cette campagne de cyberattaques”. Un virage à 180 degrés.

La campagne médiatique contre la Russie en Europe a un but bien précis: On prépare les européens à une guerre contre la Russie, Russie qui n’a qu’un but, celui d’envahir l’Europe. Et ça marche puisque des sondages montrent qu’entre 60 et 70% des européens ont « peur de la Russie »: Il est donc clair que si les nouvelles troupes sont dans quelques jour renvoyées chez elles, cela sera un choc important pour les populations européennes. Or Donald Trump malgré sa préférence – logique – pour les intérêts des Etats-Unis d’abord, ne peut pas s’aliéner l’Europe ni sur le plan stratégique, ni sur le plan économique.

Il semble donc clair que Trump ne retirera pas les troupes américaines d’Europe, et Obama le sait parfaitement. Il serait osé de dire qu’il agit actuellement avec l’accord explicite de Donald Trump, mais il serait faux de dire qu’il agit en sachant que son successeur annulera ses ordres dans quelques jours.

Par ailleurs, il est difficile d’évaluer le coût des déploiements et manoeuvres militaires de l’OTAN et des USA en Europe, mais elles se chiffrent à des centaines de millions de dollars avec un coût quotidien élevé. Alors que les économies d’Europe sont en quasi-faillites, alors que le déficit américain atteint des sommets, de telles dépenses militaires se doivent d’être « rentabilisées » au plus vite.

Dans les cercles du Pouvoir en Russie, nombreux sont ceux qui pensent que l’élection de Donald Trump ne changera strictement rien mais qu’elle aura seulement retardé la guerre de quelques mois. D’autres, plus alarmistes, voient dans les mouvements de troupes actuels une menace militaire à très courte échéance contre la Russie, menace contre laquelle il serait judicieux de réagir préventivement, avant que l’OTAN ne frappe.

Quoiqu’il en soit, la situation actuelle en Europe, si l’on y ajoute la guerre « par proxy » entre la Russie et les Etats-Unis en cours tant en Syrie qu’en Ukraine où les troupes de Kiev financées par les américains et l’OTAN relancent les hostilités contre les « indépendentistes pro-Russes », est explosive et ne pourra pas rester longtemps dans le status-quo.

0

17 Commentaires

  1. Que de postulats dans cet article !
    Obama pas un imbécile ? Ah bon … Pourtant il ne fait que persévérer dans une politique qui n’a mené qu’à des échecs.
    Le renvoi des troupes US serait un choc pour les populations européennes ? Ah bon ? pourtant on entend de plus en plus de commentaires contre cette présence. Que je sache ce ne sont pas ces populations qui ont appelé les US à la rescousse !
    Le Pentagone et les services de renseignements contraindraient Trump ? C’est oublier que ces administrations sont au service des élus et non l’inverse. A mon avis il y aura vite du changement à la tête de ces structures.
    En matière de politique on ne peut jamais être sûr de rien, mais personnellement je suis optimiste, Trump me paraît vraiment être l’homme de la situation, il est sans langue de bois, volontariste, libre, et vu son âge et ses succès antérieurs n’a plus besoin de faire carrière, donc nul besoin de se coucher devant tel ou tel lobby. J’espère que rien ne l’arrêtera.

    0
  2. Ces forces sont envoyées pour stabiliser le front européen, mais dans quel but ?

    Il y a les rêves expansionnistes polonais et allemands en ukraine, la peur panique des baltes vis à vis du voisin russe.

    Il y a la tradition anglo saxone anti russe.

    Il y a la poussée des souverainistes européens souhaitant changer ou quitter l’Europe, institution vassale des USA.

    La question que je me pose, veulent ils vraiment un conflit armé avec les russes ou veulent ils avoir une force armée conséquente au cas où un pays de l’Europe de l’Ouest viendrait à tenter de sortir de l’empire américain.

    Ce à quoi nous assistons depuis le début de la crise n’est finalement rien d’autre que la chute de l’hégémonie américaine sur le monde, leurs vassaux s’effondrent ou changent de camp.
    Le pakistan, les philippines… se tournent vers la Chine et la Russie, même l’Australie est sensible à leurs sirènes.

    Nous sommes au coeur d’un grand bouleversement géostratégique planétaire, les américains perdent progressivement la main et par ce déploiement de forces, ils cherchent à prouver qu’ils mettent tout en oeuvre pour conserver leurs positions. Quant à l’utilisation qu’ils feront de leur armée en Europe, offensive contre les russes ou défensive contre les peuples d’Europe de l’ouest, il est trop tôt pour se prononcer.

    La propagande, elle ne peut que pointer la Russie, elle ne peut tout de même pas dire aux européens que s’ils votent mal, ils verront les chars du grand frère dans leurs rues. L’amérique, c’est la liberté, comme la France les droits de l’homme en Afrique noire.

    0
  3. On verra… Mais une chose est certaine, Obama a suscité beaucoup d’espoir (au point de recevoir le Nobel de la paix avant d’avoir fait quoi que ce soit) et c’est révélé n’être que terrible illusion, cela à tous points de vue.

    0
  4. A mon avis Obacretin fait tout ce qui est possibe pour compliquer, je dirais pourrir, le gouvernement de Trump. Luiet Hillary sont des vendus a l’islam et a l’Arabie Saoudite. Et je suis pour l’espoir et l’intelligence.

    0
    • Je pense qu’effectivement Obama met là une peau de banane à Trump. Si Trump veut enlever les forces d’Europe, on le dira dégonflé , pro Russe, traitre, etc.. Si il laisse les forces, cela va brouiller complètement son message d’ d’apaisement avec les Russes. C’est très bien joué de ce dandy danseur et futile d’Obama, assez tordu pour continuer des coups fourrés qui ne le concernent plus. Il se dévoile comme hautement toxique à défaut d’être un président digne de ce nom

      0
  5. Et si ce déploiement de force ne visait pas la Russie mais à éviter le délitement de l’Europe occidentale ?

    0
  6. Vladimir ne veut pas la guerre,Donald non plus.entre Russie et us pas de guerre donc.car avec plus de 7000 têtes nucléaires chacun,on ne sait pas trop où ça peut finir et personne ne veut d’un petit âge glaciaire.mais…en mer deChine,les tensions montent dangereusement, et les européens sont les champions des provocations(poussés dans le dos,il est vrai).surveillons la situation en mer de Chine comme le lait sur le feu,d’elle découlera la situation en europe.nos zamis ne vont pas vraiment se battre pour nous,ils veulent juste provoquer.les missiles sont toujours à Devesulu et les bombesTurques y ont été transférées…et on se retrouvera,on peut en être sûr, face aux conséquences de nos imbécilités de n’avoir rien fait pour arrêter leur délire sur notre sol.en mer de Chine? la durée de vie au combat d’un porte avion est de 2-3jours.une semaine s’il reste à quai.et sans pa,ils ne savent plus projeter leurs forces.d’autant plus qu’ils n’auront plus de satellites.et seront pratiquement aveugles pour guider leurs armes.mais ce n’est que mon avis.la facture pour toutes ces réactions arrogantes d’enfants gâtés va bientôt nous être présentée.reste l’inconnue des missiles du plateau d albion.qui décide de leur lancement? La situation est bien plus grave maintenant que lors de la crise des missiles de Cuba.nos politiques,eux,sont toujours attachés à leurs privilèges,lèvent des impôts,gardent la tête dans le sol,le cul en l’air.caniches soumis à l’empire.prets à les suivre jusqu’en enfer.

    0
    • Ouahhh!

      … »missiles du plateau d albion.qui décide de leur lancement? »

      Depuis 1996 (20ans), le site a été complètement désactivé….A plus missiles!!!

      0
  7. Je m’inscris en faux contre le pessimisme de cet article.
    Cessez de spéculer sur ce qui vient.Les têtes brûlées existent de tous les cotés, pas seulement aux USA.C’est une guerre des nerfs où le plus fragile psychologiquement est appelé à mordre à l’hameçon.Derrière toute force de destruction il y a des démons, c’est pourquoi la lutte est d’abord spirituelle.Garder confiance en soi, ne pas succomber à la peur impulsée par les démons est le b.a. ba de toute attitude sensée.
    Les effectifs et l’armement réintroduits en Europe ne sont certes pas négligeables mais ils sont bien inférieurs à ce qui était positionné autrefois.L’armement n’est efficient que servi par des opérateurs.Ceux-ci ont tellement peu envie de combattre qu’ils ingurgitent des psychotropes .Ce qui a pour résultat de créer des traumatismes conduisant certains soldats à tuer des civils, une fois démobilisés.Le nombre de ces victimes se chiffrent par milliers aux USA.Les djihadistes, serviteurs objectifs de qui vous savez utilisent de leur coté du captagon.L’usage intensif de drogues a été introduit par les nazis(pervitine).Les traumatismes opérés par des drogues représentent une autre technique par laquelle des démons portent atteinte à l’intégrité humaine.
    Pour rassurer les peureux, voici deux considérations.La première concerne Trump lui même: c’est un bâtisseur qui aime la vie et les jolies filles, ce n’est pas un destructeur pervers se faisant passer pour un pacifiste .A priori lui faire confiance et lui laisser le temps de manoeuvrer pour asseoir son autorité.Le pire ayant été évité avec l’élection de la belliciste Clinton, patience et confiance pour la suite!
    L’autre considération concerne la position géo-physique vulnérable des USA:
    http://images.google.fr/imgres?imgurl=http%3A%2F%2Farnaud.meunier.chez-alice.fr%2Fim%2Fdiv%2Fsurviv%2Fsism%2FPlaquesTectoniquesEtVolcans.jpg&imgrefurl=http%3A%2F%2Farnaud.meunier.chez-alice.fr%2Ffr%2Fdivers%2Fsurviv%2Fnib1%2Fsism.htm&h=349&w=620&tbnid=ymZ-6u60xYuesM%3A&vet=1&docid=1OtsAWCOPFjlPM&ei=-5h0WI–BcGagAaPur-IDA&tbm=isch&iact=rc&uact=3&dur=1034&page=0&start=0&ndsp=16&ved=0ahUKEwjPp7WakrfRAhVBDcAKHQ_dD8EQMwgqKAEwAQ&bih=612&biw=1280

    Cette fragilité offre des opportunités , si par malheur une grande guerre éclatait:il existe une torpille nucléaire furtive russe en mesure d’exploiter la fragilité de ces failles tectoniques situées à l’est et à l’ouest des USA.Un nombre restreint de ces torpilles suffirait pour créer des raz de marée rayant par exemple New-York de la carte.En 2015 les Russes ont sciemment fait fuiter des infos à ce sujet
    .http://static5.businessinsider.com/image/5643709ebd86ef195c8bdeeb-960-720/status-6-1.jpg

    Affaire à suivre…

    0
  8. C ‘ est une situation pratiquement incompréhensive , affligeante , ces pauvres ricains , ont eut peur toute leur vie d ‘être attaqué , une maladie congénitale , dés lors on peut s ‘attendre à tout , bien malin qui peut prévoir la suite , quant à Trump , on n’ en sait rien , on espère juste qu ‘il soit moins  » atteint  » de schizophrénie et paranoïa , qu ‘ Oblabla ..qui assume très mal la défaite de leurs sales guerres au Moyen Orient . La Crimée intouchable , alors reste l Ukraine , l ‘épine dans le pied …… j ‘espère que la teutonne va être viré aux élections , une des têtes du dragon !

    0
  9. Et si ce reality show ou salon de l armement dus n était qu’ une vente forcée ? D. Trump à averti que l’UE devrait payer…et pourquoi du matos us, la France, l Allemagne et la GB fabriquent aussi des tanks etc.. Les pays baltes et la Pologne vont devoir payer pour ce matos obsolète vu ce dont dispose la Russie pour se défendre.Et puis les victoires de V. Poutine et de ses alliés annoncent forcément des défaites qu’ il faut à tout prix masquer aux populations occidentales et quoi de mieux que cette mini démonstration de force qui n impressionne que les fillettes des deux.sexes ? Les EU ont damné le pion aux industries européennes de l armement qui ne sont pas prêtes de vendre un lance-pierre aux baltes et aux polonais. Nous serons maintenant très vite fixé sur les intentions de D.Trump…mais je doute que les EU et son organisation terroriste soient en mesure de déclencher une guerre contre la Russie.

    0
  10. C’est triste à mourrir comment l’OTAN et les Américains préparent une guerre en alléguant que la Russie veut envahir l’Europe! C’est abominable cette mentalité de va-en-guerre. Tuer des millions de civils pour des raisons économiques ou idéologiques. Qui est derrière ce bellicisme inouïe? Qui veux détruire depuis toujours les chrétiens? Qui veux un monde unipolaire dirigée par un seul pays?

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.