Provocation britannique contre la Russie… Et les USA?

Le Royaume Uni envoie le destroyer « HMS Diamond » armé de missiles « Sea Viper » croiser au large de l’Ukraine, en Mer Noire. A bord, une soixantaine de commandos pour, selon le Ministère de la Défense britannique, « défendre la démocratie » dans des manoeuvres militaires « secrètes » au large de l’Ukraine.

La menace générée par le « HMS Diamond » semble toutefois bien relative: Selon un membre de l’Etat-Major Russe, « La puissance d’une vedette lance-missiles et de deux avions de l’aviation maritime de la mer Noire permet de neutraliser l’un des navires les plus modernes de la Marine britannique [le HMS Diamond] ».

Alors que le gouvernement ukranien multiplie les bombardements sur la Novorossya,on peut se poser la question du véritable but de ces manoeuvres navales. Certains y voient un soutien clair au gouvernement de Kiev contre les populations pro-Russes de Novorossya, et un message à la Russie pour qu’elle se garde d’intervenir dans la région. On peut également y voir un renforcement de l’encerclement de la Russie, si on considère le déploiement massif de forces américaines et européennes en Europe de l’Est et l’intensifications des vols des « avions espions » dans la région de Kaliningrad (où Moscou a déployé des systèmes de défense S-400), sur les frontières « ouest » et « nord » de la Russie, et aux alentours de la Crimée où Moscou a également déployé de très importants moyens militaires.

Cette intensification des opérations militaires occidentales contre la Russie et les nouvelles offensives de l’Ukraine en Novorossya peuvent sembler surprenantes alors même que Donald Trump a clairement fait savoir qu’il désirait renouer des relations cordiales avec Moscou. On peut alors se demander si le Pentagone et les divers gouvernements européens qui ont quasiment tous montré leur hostilité au nouveau Président des Etats-Unis, ne cherchent pas à lui forcer la main.

En particulier il est évident que la recrudescence des attaques et bombardements ukraniens en Novorossya ne se fait pas sans que Kiev ait l’assurance du soutien des militaires occidentaux. Le but de ces attaques, essentiellement contre les populations civiles, est une fois de plus de tenter de faire intervenir la Russie, ce qui provoquerait alors une mise au pied du mur de Donald Trump.

0

10 Commentaires

  1. Nous devons êtres surement a la croisée des chemins, on ne peut dire qui dirige officiellement en ce moment a Washington, le PENTAGONE peut-être !!! qui peut savoir. On parle déjà dans certains cercles de préparation de la DESTITUTION DE D.Trump, non ça ne va pas bien du tout et cela sans avoir la certitude qu’on ne prépare pas un attentat contre le Président que je n’en serais pas surpris. Je n’ai jamais vu autant de manifestations aux USA comme en ce moment. D. Trump va avoir besoin de fidèles alliées qui lui sont loyaux. Je suis sûr que cet homme ne veut pas la guerre avec la Russie, bien au contraire.

    0
  2. Pas évident de comprendre ce qui se passe…si ce n est que certains bien à l abris veulent ou semblent vouloir une guerre…ou une extermination de masse. Pas sur que l occident sortirait vainqueur d une guerre nucléaire…pas sur non plus que les parasites qui veulent cette guerre en sorte eux vivants…malgré les abris dont ils disposent…car dans un abris on peut etre, fait comme un rat….Je suppose que les russes ont qlqs sous-marins en mer noire et ailleurs en plus du reste….sans compter la Chine qui ne peut pas rester indifférente…. Le silence de D. Trump peut aussi indiquer qu’ il n est pas encore prêt et son équipe au complet pour siffler la fin de cette mascarade…et de l’OTAN . Et puis rien ne dit que si V. Poutine décidait de foutre en l air le gouvernement de Kiev…que D. Trump interviendrait…a quel titre ? Je suis certain que Trump et Poutine discute de tout ça…secretement…

    0
    • une guerre nucléaire ne sera pas tolérée car le gouvernement secret US a envoyé plus de 2000 bombes dans le cosmos depuis plus de 70 ans et cela a une répercussion sur nos « voisins » dans l’Univers par contre les armes à énergie dirigée, les tsunamis, les tremblements de terre, et tout le reste puisque chaque pays a son antenne HAARP, ne parlons même pas des programmes spatiaux secrets sur la Lune et Mars et contrôle le climat artificiellement, les 2 camps qui s’affrontent peuvent les utiliser tant qu’ils ne dérangent pas les autres planètes…
      si les présidents des pays ne s’accordent pas ensemble pour redonner le pouvoir aux peuples, si les prédateurs derrière les gouvernements fantoches qui vous ont tenu esclaves pendant des décennies, des siècles, des millénaires ne veulent pas vous rejoindre et abaisser leurs armes, la main tendue de l’humanité pour vivre ensemble dans la paix, comme certains l’ont déjà fait alors que le destin de l’humanité s’inscrive.
      N’y-a-t-il pas eu assez de morts, de guerres, à quoi cela mène ? n’en n’ont-ils pas assez de se nourrir de votre peur, de votre haine, de vos émotions, vous vivez cette réalité de chaos parce que vous y avez participé ou laissé faire
      réfléchissez bien…

      0
  3. accrochez-vous car si la famille Windsor, les Rothschild et compagnie veulent la guerre ils vont l’avoir… tous aux abris… car les Rothschild sont au royaume uni, en France et en suisse …les Français planquez vos fesses…
    si cela doit permettre de nous débarrasser de cette vermine…

    0
  4. Pourquoi Donald Trump ne met pas les troupes US en retrait des frontières russes ? Il souhaite renouer le dialogue avec la Russie…avec laquelle il veut écraser daesh et il ne fait pas d’effort pour retirer ses troupes du marigot Otan. Dans le même temps, la pute de Porochenko a déclenché les hostilités dans le Donbass pour torpiller les actions de Trump et le contraindre à ne pas lever les sanctions anti-russes. Heureusement ! aujourd’hui, dans les coulisses du pouvoir allemand, les dirigeants semblent prendre conscience que Porochenko fait tout pour bloquer l’application des accords de Minsk 2. On se demande si Trump va bientôt réagir.

    0
    • Son équipe n est pas encore au complet…alors difficile d agir avec de félons…comme celle qu’ il vient de virer….Patience et sagesse ..

      0
  5. et oui , la lutte sera dur ……et la Thérèse M . la blonde de la perfide Albion , et allé jouer un brin de violon à Donald T. aucune confiance , et l ‘OTAN ? est ce que D.Trump parle pour ne rien dire ? distribution d ‘eau bénite à l ‘un et à l ‘autre ? et surtout les sanctions contre la Russie . j ‘ai bien peur qu ‘elle remplace la folle hystérique Killary ! elle craint que Donald Trump tisse quelques accords positifs avec V.Poutine . CERTAINS que les provocations vont continuer …….

    0
    • Il semble que c est assez long aux EU pour former une équipe puisqu il faut l accord du congrès ou du sénat…Le pdg d exxon vient juste d être ratifié…Faisons confiance à V. Poutine qui sait gouverner et être parient.

      0
  6. Il faut garder à l’esprit que G. Soros a déclaré la guerre à D. Trump. A Davos, il a clairement et publiquement affirmé qu’il était en mesure de faire tomber le Président élu.
    D. Trump s’oppose avec courage, on le sait, au nouvel ordre mondial des Rockfeller/Soros/Busch/Clinton et consorts. Mais, ces gens là ont suffisamment de relais dans les coulisses des gouvernements US et de l’UE, pour fomenter toutes sortes de provocations. Et la Mathida May-Tatcher, n’est pas en reste…

    0

Les commentaires sont fermés.