Les élucubrations de l’ex ambassadeur US McFaul

La déroute de sa très proche amie Clinton semble avoir rendu l’ancien ambassadeur US en Russie, McFaul, paranoiaque à un degré élevé.

Nous avions déjà signalé ses élucubrations sur une « intervention » et une « victoire » de Vladimir Poutine dans les élections américaines (Lire ici) avec en particulier un tweet vengeur – que McFaul avait toutefois très rapidement effacé, se rendant sans doute compte de sa stupidité. Nous avions également fait de la publicité à sa suggestion pour que la Lithaunie annexe l’enclave Russe de Kaliningrad (Lire ici) et rappellé par la même occasion que les activités de monsieur l’ambassadeur des Etats-Unis en Russie consistaient en grande partie à organiser la soi-disant « opposition démocratique » Russe, opposition menée par des repris de justice tels Nalvany et Khodorkovsky et des personnages célèbres pour leur corruption, tel Kassyanov, l’ancien Premier Ministre Russe surnommé « Misha 5% » pour chiffrer le montant des commissions occultes qu’il exigeait sur tout contrat.

Les tentatives de McFaul ayant lamentablement échoué puisque les résultats aux diverses élections de ses poulains n’ont jamais dépassé quelques milliers de voix, son patron le Président Obama a rappatrié l’incapable qui a retrouvé ses chères études à Stanford.

On croyait l’olibrius calmé, il n’en est rien: McFaul vient de suggérer à la « communauté internationale » (?) de classer les agences d’information Russes Russia Today et Sputnik News comme « agents étrangers ». On ne peut que rire de cette stupidité, qui est toutefois bien compréhensible puisqu’il est notoire que les Etats-Unis en particulier envoient de nombreux agents de renseignement sous couverture de journalistes, en Russie et dans certains autres pays présentant un intérêt particulier comme, par exemple, l’Afghanistan où plusieurs reporters d’agences américaines sont connues comme agents de la CIA. Concernant la Russie, nous ne divulguerons pas ici les noms des « journalistes » américains dépendant des services secrets américains pour ne pas gêner le travail des Services Russes.

McFaul se voyait déja Secrétaire d’Etat d’Hillary Clinton et ses bouffoneries actuelles sont à la hauteur de sa déception. Il restera dans la petite Histoire comme le pitre d’Obama, ayant été incapable de soulever une « révolution orange » en Russie. Par contre il est clair que son enseignement actuel à Stanford va sans nul doute former une nouvelle génération d’hystériques envers la Russie…

0

7 Commentaires

  1. S’il était aussi cinglé que cela, pourquoi le Kremlin ne l’a pas renvoyé chez son maître Oblabla??

  2. Il n’y a pas lieu de s’inquiéter, car si les étudiants formés par lui, sont aussi performants, nous pouvons dormir sur nos deux oreilles.

  3. un président fou ( écrit en petit …..! ) entouré de fous pour un . …minable gouvernement Obama ….vivement qu ‘il aille rejoindre son ambassadeur …..

  4. Cet homme est l’un des figurants de l’ordre ancien qui passe à la trappe de l’Histoire.
    Pour surmonter sa mélancolie, peut-être devrait-il ingurgiter le médicament qui soigne toutes les maladies(connues et inconnues) mais qui n’est malheureusement pas encore sur le marché, la « Vladimirine »? Car Vladimir est capable de tout, il est partout, il est omnipotent, quel homme tout de même!Encore plus fort que Superman!

Les commentaires sont fermés.