Prépondérance de la loi Russe sur les lois internationales

zakon.png

Alors qu’en Europe, les lois nationales doivent s’adapter aux lois des instances européennes, en Russie c’est le contraire qui vient d’être officialisé: La Russie ignorera tout jugement ou arrêt d’une cour internationale si cet arrêt ou jugement va à l’encontre d’une loi Russe, et/ou de la Constitution de la Fédération de Russie.

Concrètement cela rend caduque les jugements politiques rendus par exemple par la Cour Européenne des Droits de l’Homme, qui condamne très régulièrement la Russie pour des prétendues violations des Droits de l’Homme. Cette notion étant substantiellement différente entre la Russie et l’Europe, les jugements de la CEDH pourront donc être tout simplement ignorés par la Russie tout à fait légalement.

Il est évident que ceci s’appliquera également au jugement rendu par une obscure Cour européenne condamnant l’Etat Russe à payer plus de 50 milliards de dollars aux escrocs de l’affaire Yukos. Parfait exemple de jugement politique, puisque Khodorkovsky, ayant mis la main sur Yukos après maintes malversations et crimes, est devenu la coqueluche des pays européens.

La Duma Russe, en votant ces dispositions, marque donc un point d’arrêt aux tentatives occidentales de condamner la Russie pour des affaires politiques.

0

4 Commentaires

  1. C’est une très bonne chose, une décision judicieuse hautement souhaitable, pour lutter contre les discours politiques fallacieux et les postures hypocrites des gouvernements de l’Union Européenne

1 Rétrolien / Ping

  1. Vladimir Poutine: La Russie peut ignorer les lois internationales | La Russie aujourd'hui

Les commentaires sont fermés.