Télégram: De la vie privée à la complicité avec les terroristes

L’application Télégram a été créée par le Russe Pavel Durov, également fondateur de VKontakte, principal réseau social en Russie. Télégram est un système de messagerie instantanée permettant de communiquer d’une part en cachant son lieu d’émission (adresse IP), d’autre part en cryptant les messages avec un algorithme spécifique, semble t-il supérieur aux systèmes cryptographiques américains. Il y a plus de 180 millions d’usagers dont des… terroristes, profitant de la sécurité offerte pour que leurs messages ne soient pas interceptés par les autorités.

Il y a quelques mois, le Parlement Russe a voté une loi obligeant les administrateurs de tous les systèmes de communication, incluant donc Télégram, à répondre favorablement aux requêtes des autorités en cas d’affaire criminelle. Durov a dans un premier temps indiqué qu’il refuserait pour « la défense de la vie privée », faisant ensuite les démarches nécessaires face à la menace de blocage complet de Télégram en Russie.

On pouvait penser que Durov avait compris que l’évidente nécessité de respecter la vie privée pouvait avoir des limites dans des cas très particuliers.

Le 3 avril à St.Peterburg, un attentat dans le métro faisait 16 morts et plus de 50 blessés. Les services de sécurité Russes ont pu établir que les terroristes avaient échangé des messages par Télégram, et ont donc demandé la communication des clés de chiffrement afin de poursuivre leur enquête et trouver d’éventuelles ramifications, pour 6 téléphones mobiles dont 2 appartenant aux frères Abror and Akram Azimov, participants à l’attentat et arrêtés par le FSB.

Durov a refusé, prétendant que ces demandes « violaient les droits constitutionnels » des citoyens Russes. Un tribunal de Moscou l’a condamné à 800.000 rubles (Environ 12.000 euros), condamnation confirmée le 12 décembre par la Cour d’Appel.

Et maintenant? L’enquête est tout simplement bloquée, puisque selon le fondateur de Télégram, la « liberté d’expression » des Russes doit primer sur leur sécurité. Un bel exemple de patriotisme, mais il est vrai que cette notion ne doit pas signifier grand chose pour Durov qui vient d’annoncer transférer sa société à Dubai…

Il est clair que le blocage de « Télégram » en Russie d’une part lèsera des millions d’abonnés mais surtout ne résoudra rien puisqu’il existe d’autres applications du même type qui pourront être utilisées par les terroristes. Mais si la Russie se dotait d’une Loi plus forte pour que des mesures coercitives – et pas de simples amendes, 800.000 roubles sont une somme dérisoire pour Durov – puissent être prises en cas de refus de coopérer dans le cas d’attentat avec par exemple une requalification de ce refus en « complicité » qui permettrait des poursuites et des condamnations beaucoup plus efficaces, les administrateurs de ce type de services pourraient y réflechir à deux fois avant de faire acte de ce qui est une quasi-complicité avec les terroristes. N’oublions d’ailleurs pas que la Russie s’est dotée d’une loi autorisant les interventions directes dans des pays étrangers pour y intercepter des individus représentant une menace pour la sécurité nationale.

Note: RusRéinfo également utilise Télégram à fins d’information! Cliquez ici pour nous y rejoindre!

3+

1 Commentaire

  1. – Il est URGENT DE LÉGIFÉRER, à L’INSTAR DE Georges W.Bush, alors président des États-Unis.
    La SUITE sera ÉVIDENTE et IMPORTANTE pour l’ENSEIGNEMENT IMMÉDIAT dans les STRUCTURES SCOLAIRES ET AUTRES, dans TOUS les azimuts, etc.
    Tahiti Polynesia

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.