Kiev déploie 90.000 soldats sur le front de la Novorossya

Déploiement massif des forces militaires de Kiev sur la ligne de front de Novorossya dans une configuration que les experts décrivent comme étant le prélude à une offensive majeure.

Ces derniers jours ont vu une intensification des bombardements ukraniens sur les territoires de Novorossya. Par ailleurs l’Ukraine a indiqué mener dans les jours qui viennent des manoeuvres militaires importantes aux frontières de la Crimée, provocation évidente envers la Russie.

Dans le même temps Vladimir Poutine a ordonné des « mises en état de combat » de plusieurs unités Russes et le déploiement de bombardiers stratégiques Russes depuis leurs bases jusqu’à des « points tactiques » pour être opérationnels rapidement. Dans un entretien télévisé Vladimir Poutine a indiqué au sujet de la situation en Novorossya, que sa « patience a des limites ».

Le principal sponsor de Kiev – les Etats-Unis – semble jouer un jeu trouble: D’une part Donald Trump déclare ne pas « savoir grand chose de la situation » en Ukraine, d’autre part les renforts militaires américains et OTAN affluent aux frontières européennes de la Russie. Poroshenko tente t-il de forcer la main à Trump en déclenchant une intervention Russe, ou a t’il l’accord des Etats-Unis pour attaquer la Novorossya, comptant sur la volonté Russe de ne pas gacher des – hypothétiques – chances de réchauffement des relations avec Washington? On ne peut que douter très sérieusement que Vladimir Poutine reste passif si Kiev attaque massivement les forces et les populations civiles pro-Russes de Novorossya! Les jours qui viennent vont être cruciaux.

https://life.ru/t/%D0%BD%D0%BE%D0%B2%D0%BE%D1%81%D1%82%D0%B8/972143/kiiev_stianul_k_linii_soprikosnovieniia_90_tysiach_boitsov

0

10 Commentaires

  1. allez Président Poutine un bon coup d’arme à énergie dirigée bien placée, çà va les calmer les Nazis de l’OTAN, ils n’auront pas le dessus je prie pour vous

  2. Il faut prier pour la paix pour tous les peuples car les risques d’une guerre mondiale prochaine sont vraiment très grands.

    Après ses trois semaines passées à la Maison Blanche il me semble que Trump n’a pas le pouvoir de faire appliquer ses promesses électorales de changer la politique extérieure des Etats-Unis, politique qui nous mène tout droit vers une troisième guerre mondiale…

    • Trump est dubitatif.
      Après l’échec des USA et de ses vassaux, face à la Russie et ses alliés en Syrie, et de la performance de son matériel militaire, de la France, de celui du Royaume Uni et de l’obsélité de l’OTAN, je pense qu’il laissera porochenko se démerder tout seul.

  3. En Ukraine la junte d’Ukronazie est horrifiée par l’élection de Donald Trump et ne voit qu’une option pour lui forcer la main : obliger la Russie à intervenir ouvertement pour défendre les républiques de Novorussie, ce qui aboutira à une défaite militaire pour l’Ukraine, mais aussi à une victoire politique, car les États-Unis et l’UE ne peuvent pas permettre aux Russe de vaincre ouvertement les Ukrainiens sans réagir
    Les Américains surveillent de près la situation mais Donald Trump semble avoir décidé qu’il n’a aucun intérêt à arrêter les Ukrainiens.
    Si les Ukronazis reviennent officiellement sur l’Accord de Minsk et attaquent le Donbass, la Russie devrait unilatéralement lancer une opération de pacification et imposer la fin des hostilités dans le Donbass et ensuite s’occuper des plaintes venant des États-Unis et l’Europe.

  4. C’est encore une guerre social pour la démocratie ou pour le pouvoir du profit de la vermine ?

  5. Quand il faut y aller, il faut le faire. quand allez vous cessez de caresser les gens et de nous promouvoir un accalmie illusoire.

Les commentaires sont fermés.