La Russie, premier pays à s’attaquer frontalement au monopole du dollar

Intervenant extérieur: Marc Rousset

Après la dégringolade en mars 2022 jusqu’à 144 roubles pour un euro, suite à la confiscation (300 milliards de dollars) par les gangsters occidentaux des avoirs de la Banque centrale de Russie, le rouble a retrouvé en avril un cours très élevé d’environ 75 roubles pour un euro. Les raisons principales sont l’augmentation des prix du gaz et du pétrole et la diminution des importations, suite aux sanctions occidentales, et l’augmentation passagère des taux d’intérêt jusqu’à 20% par la banque centrale russe, afin de freiner la sortie des capitaux.

Un autre élément déterminant a été la décision de Poutine d’imposer le paiement en roubles aux acheteurs de gaz car les paiements en euros et en dollars dans les banques occidentales pouvaient être de nouveau confisqués. Les Occidentaux paient donc en dollars ou en euros à Gazprombank qui se charge de convertir ces sommes en roubles sur des comptes spécialement ouverts en roubles par les acheteurs occidentaux, afin de pouvoir régler Gazprom en roubles en Russie, d’où des pressions à la hausse du rouble sur le marché des changes et l’attaque manquée des Occidentaux pour le faire dévisser et déclencher une très forte inflation en Russie pour les consommateurs russes, suite à ’augmentation des produits importés.

La Pologne et la Bulgarie n’ayant pas voulu ouvrir un second compte en roubles chez Gazprombank, les livraisons de gaz ont été purement et simplement arrêtées par la Russie. L’UE importe environ 150 milliards de M3 de gaz par an de Russie qu’il est impossible de remplacer du jour au lendemain (trouver des nouveaux fournisseurs au Moyen-Orient et aux Etats-Unis, transporter le gaz avec de nouveaux méthaniers à construire qui pollueront les mers et nécessité de construire dans les ports européens des usines pour la regazéification du gaz liquéfié, ce dernier étant vendu plus cher que le gaz russe transporté écologiquement dans des gazoducs.

Mais l’Amérique et les Européens, en confisquant les avoirs de la banque centrale russe, ont commis une bourde monumentale : la preuve était faite que le dollar et l’euro n’étaient plus, par définition, des monnaies de réserve telles que l’or détenu physiquement par un Etat, puisqu’ elles pouvaient être volées. La dépendance monétaire des détenteurs de dollars et d’euros a été démontrée à la face du monde.

Le monopole du dollar, depuis son inconvertibilité en or décrétée par Nixon en 1971, ne reposait plus que sur la confiance qui vient d’être brisée et sur la puissance militaire des Etats-Unis qui a été contestée en Irak, Afghanistan, Syrie et Lybie. De plus, l’Amérique dispose de seulement 8135 tonnes d’or alors que la Chine en disposerait officieusement de 23 000 tonnes ! Les 950 milliards de billets verts détenus à l’étranger et les 7000 milliards de bons du trésor américain achetés par les banques centrales étrangères pour placer leurs réserves en dollars et financer les déficits budgétaires américains abyssaux, deviennent des placements de plus en plus risqués, d’autant plus que la dette publique des Etats-Unis vient d’atteindre le chiffre monstrueux de 30 000 milliards de dollars.

Si les taux d’intéret montent trop, les Etats-Unis, tout comme la France, seront en faillite et ce sera la chute du dollar, le krach du siècle des siècles à Wall Street. Avec des taux actuels peu élevés, les Etats-Unis doivent déjà payer 600 milliards de dollars en intérêts, soit deux fois le budget de l’Etat français, pour leur dette. « Le privilège exorbitant du dollar », déjà dénoncé par le général de Gaulle, Jacques Rueff et Valéry Giscard d’Estaing en 1964, qui permet aux Etats-Unis d’émettre à volonté leur monnaie pour se financer gratuitement avec les billets émis ou à bon compte avec les bons du Trésor américain achetés par les détenteurs étrangers de dollars, n’a que trop duré.
Pour parachever le tout, le déficit commercial abyssal des Etats-Unis s’est élevé à 859,1 milliards de dollars en 2021 et le PIB des Etats-Unis qui représentait 45% du PIB mondial en 1944, lors de la conférence monétaire internationale de Bretton Woods, ne représente plus aujourd’hui que 22% du PIB mondial.

La Chine, avec le taux de parité de pouvoir d’achat, est déjà la première puissance économique et industrielle du monde ; elle attend son heure sur le plan militaire, financier et monétaire. Pour l’instant, «  l ’usine du monde » accumule des dollars sans les revendre contre des yuans, car elle préfère exporter ses produits manufacturés avec un taux de change bas. Ses réserves en dollars fin 2021 s’élevaient à 3200 milliards de dollars dont 1100 investis dans des bons du Trésor américain. Actuellement le yuan chinois n’est pas convertible en devises étrangères, mais la Chine cherche d’ores et déjà à développer un réseau de paiements transfrontières en monnaies numériques de banques centrales. Une expérimentation est en cours avec Hong Kong, la Thaïlande, les Emirats arabes unis et 15 banques privées dont Goldman Sachs et la Société Générale. L’e-yuan pourrait donc faciliter l’internationalisation de la monnaie chinoise qui est très faible actuellement. De plus, la Chine met en place le système de transferts interbancaire Cips, concurrent direct du réseau Swift occidental, qui va servir de roue de secours à toutes les grandes banques russes exclues du système Swift.

La position de la Russie alliée à la Chine, contrairement à celle des Etats-Unis, est d’autant plus confortable que l’Inde, en raison de ses intérêts économiques (importation de 85% de son pétrole à bon compte en provenance de Russie) et militaires (achat d’armement russe) se refuse à condamner la Russie et a augmenté, bien au contraire, ses achats de pétrole payés en roubles. L’Iran vient aussi de décider que la Chine pourra payer le pétrole et le gaz iranien en yuans et non plus en dollars. Quant à l’Arabie Saoudite, elle est hésitante, mais a refusé aux Etats-Unis d’augmenter ses livraisons de pétrole pour faire baisser les cours mondiaux ; elle pourrait même décider prochainement de vendre son pétrole à la Chine non plus en dollars, mais en yuans convertibles en or.

La Russie confirme donc en fait son intention de mettre en place un nouveau système monétaire visant à adosser le rouble à l’or physique détenu en Russie et à ses matières premières payables en roubles. Ce Système est en dehors de l’orbite du dollar américain et du système occidental de transferts Swift. Les nombreuses ouvertures de marchés commerciaux qui s’offrent à la Russie en Chine, en Asie Centrale, en Asie, aux Indes, en Afrique et en Amérique (Brésil et Venezuela) font que le système est viable. Ces nouveaux débouchés font plus que compenser les embargos suicidaires européens qui contribuent à appauvrir les classes laborieuses européennes avec des taux d’inflation en augmentation rapide. En fait, un nouveau système monétaire international excluant le dollar et l’euro est en train d’apparaitre, basé sur l’or et les matières premières. La Russie est le courageux pionnier qui montre l’exemple ; la Chine se chargera, le moment venu, de mettre le point final à l’hégémonie du dollar.

Nous croyons pour notre part, à terme, à une réévaluation de l’or pour créer des liquidités mondiales supplémentaires, avec par exemple trois grandes monnaies de réserve telles que le yuan, l’euro et le dollar qui devraient alors être convertibles en or. La crise en Ukraine et la réponse courageuse, innovante de la Russie à l’agression non seulement militaire, par l’Ukraine interposée, mais aussi économique, monétaire et financière de l’OTAN, des Etats unis et de l’Occident, pourrait bien être le déclencheur d’évènements successifs qui conduiront à la fin inéluctable de l’hégémonie du dollar.

Marc Rousset
Auteur de « Comment sauver la France/ Pour une Europe des nations avec la Russie »
Source

14 Commentaires

  1. Vous les Russes , ne croyez pas que tout le monde est derriere MACRON ou Bruxelles , on nous gave de fake news en boucle à la télé . POUTINE pour beaucoup d’Europeen est un vrai président qui soutient son peuple , et le peuple lui rend bien ,ce qui n’est pas le cas en FRANCE . chez nous , nous avons besoin d’un vrai homme , pas d’une gazelle .

  2. Les Etats-Unis, bien loin dans leur immense territoire et bien protégés par la frontière des océans, ont cru pouvoir activer leur arme fétiche des sanctions et notamment le dollar et ses réseaux bancaires tentaculaires, pour épuiser la Russie. L’Europe a suivi mais s’aperçoit que ses usines ne fonctionnent pas au dollar-papier mais au gaz et au pétrole.

  3. Quelques remarques sur l’article du Capitaine de Vaisseau Yves Maillard intitulé « La véritable raison de la guerre entre les États-Unis-OTAN et la Russie en Ukraine » (Sur « réseau international » du 06 mai 2022) :
    —–
    CITATION 1: « Poutine est tombé dans le piège que lui a tendu l’Amérique, en agressant un pays au motif, réel, que des populations russes y étaient non seulement maltraitées (des milliers de morts civils en huit ans), mais aussi susceptibles de l’être plus encore à brève échéance (l’armée ukrainienne massée devant les provinces séparatistes sur le point de les attaquer) ».
    CITATION 2 « On ne va pas « vers un affrontement direct entre la Russie et les États-Unis ». Cet « affrontement direct », on y est déjà, et ce depuis le début. C’est ça, et pas autre chose, la guerre actuelle en Ukraine.
    CITATION 3 Cette guerre financière n’est pas la conséquence de l’agression russe, c’était le but recherché en faisant tout ce qui a été possible de faire pour pousser Poutine à commettre cette agression

    Il y a quelque chose qui ne va pas dans cette analyse!
    On comprend que Poutine n’aurait pas du « tomber dans le piège » d’attaquer l’Ukraine! Donc laisser cette dernière envahir le Donbass
    Et Alors ? Laisser venir quoi encore?
    Curieux ajout dans la citation 3: « comme Davy Croquett, le cow-boy du XIX° siècle héros de notre enfance, excitait les Indiens afin de leur faire commettre des exactions dont ils étaient « punis » en étant tous massacrés. »
    Ainsi, les USA ont « excité » la Russie afin de leur faire commettre des exactions dont elle sera « punie » en la massacrant?
    Alors, il fallait qu’elle ne fasse rien? Laisser cette « guerre financière » faire son bout chemin? Pourtant cette guerre économique et financière a commencé en 2014 (et même avant) !!

    A notre sens c’est les USA qui sont tombés dans le « piège » de la Russie en empêchant toute possibilité de la détruire, économiquement et militairement, par la porte ukrainienne ! Par leur action subite et foudroyante tous les plans concoctés depuis des années ont été chamboulés pour les rendre caduques, sans effets significatifs. C’est des plans élaborés depuis la chute de l’URSS. Poutine a bien fait la synthèse, durant cette « opération », en expliquant largement les tenants et les aboutissants.
    Les USA ont voulu que le terrain d’affrontement sera l’Ukraine loin de leur pays, avec des vassaux européens, la Russie a frappé la premiere avant qu’ils ne s’établissent solidement dans cette région et que leurs plans ne soient « au point » !

    • Cen est pas la guerre qui fait gagner , c’est l’énergie dont l Europe de MACRON n’à rien . C’est la Russie la grande gagnante . et surtout la dédollarisation . DE GAULLE n’aimait pas les anglo-saxons , il les avaient cotoyé pendant la derniére guerre et savait qui ils étaient . il nous manque énormément .

  4. S’en est fini de l’hégémonie américaine et du dollar roi ! Kadhafi avait déjà eu l’idée mais ça lui a coûté la vie . Mais Poutine épaulé par des pays fiables va réussir . Fini le NOM dans lequel Sarkosy l’américain prédisait que nous ne pourrions y échapper !

  5. Bon, ok ! C’est du lourd cet article, bien que je sois à quelques voire mille lieux de suivre le déroulement de tous ces milliards de milliards, quelque soit le métal ou la couleur du billet!
    Apparemment M. Poutine et ses conseillers savent mener leur barque. Souhaitons juste qu’il s’y trouve quelques places pour nous les « Z » d’Occident !
    Hourra !

  6. On a toujours présenté les USA et l’UE comme des pays libres ,démocratiques, respectueux des lois alors qu’en fait ce sont les plus corrompus, tordus et pourris. Ils font adhérer à de nombreux citoyens du monde à leur propre destruction et à leur propre soumission. C’est le cynisme dans toute sa splendeur .ils affirment détenir le monopole de la morale dans le monde !
    Tous ceux qui se sont attaqué au $ ont été éliminés.
    Ici ,je pense que ce sera différent, la Russie a le potentiel pour gagner.
    Que Dieu vous protège.

  7. Si les russes liquident rapidement l’affaire ukrainienne, le monde va affronter l’heure de vérité. Cette heure de vérité sera la fin de l’hégémonie du dollar. C’est un événement cosmique, autrement plus grave que la guerre en Ukraine, qui n’apparaît maintenant que comme un dérivatif destiné à faire oublier ce vertigineux grand plongeon du dollar.

    La Russie n’est pas la seule à affronter l’injustice du Gold Exchange standard. De Gaulle s’y est essayé en 1967, la réponse de l’oncle Sam a été terrible et a coupé court à cette tentative, elle s’est déroulée lieu en deux phases :

    première réponse : le bordel de 1968 est arrivé en France à pleins bateaux spécialement affretés pour ça. Toute la racaille des faux étudiants  »’contestataires » issue du monde entier s’est embarquée à New York pour envahir la France. Le chef de cette expédition punitive fut Herbert Marcuse, un mec que tout le monde a oublié, dont la mission était de provoquer en France un bordel noir et le plus possible de désordres variés, notamment des grèves tueuses de notre économie. Ce Marcuse avait écrit un bouquin consternant :  »L’homme unidimensioinnel » qui fut peu lu. Perso je l’ai lu : aucun intérêt, une succession de lieux communs assommants bons pour des gosses de huit ans. Le clou de ces  »soixante-huitards fut une damoiselle peu vêtue qui s’affichait en position impudique avec un vrai cygne. Les abrutis de 1968 s’extasiaient devant ce spectacle insolite à se taper la tête contre les murs!

    Seconde réponse US aux essais de Gaulle de restaurer l’étalon-or dans les échanges internationaux, pour en finir avec ce désastreux et dictatorial Gold Exchange Standard qui transformait la monnaie de singe en or : ce second moyen passa par Boumedienne (alias  »colonel Boum-boum »), le président devenu sénile et gâteux de l’Algérie nouvellement indépendante. Les cadors du pétrole accaparé par les USA n’eurent aucune peine à convaincre Boum-boum de désormais exiger le paiement de notre pétrole d’Algérie en dollars et non en francs, comme l’avaient stipulé les  »accords d’Evian ».

    Cet oukase définitif irrémédiable fit passer un vent de panique dans la galaxie gaulliste. Il fallu à la hâte refaire tout notre budget et comme le pétrole nous coûtait désormais de l’or, il fallut mettre en oeuvre de toute urgence un plan d’austérité détestable : augmentation des impôts des cadres, triplement du prix du ticket de métro, ordonnances sur la Sécurité Sociale, qui augmentaient les cotisations et diminuaient les remboursements. Contrôle des changes. Plus tard après la crise de 1968, (en octobre 1968, la moitié de notre stock de 6000 tonnes d’or s’enfuit de France, sans compter une évasion record des capitaux….), augmentation énorme des droits de succession. Bref nous avons été mis en slip par la combinaison du bordel général et la perte de notre privilège sur le pétrole d’Algérie. Nous sommes alors rentrés dans une méchante période d’austérité sauvage dont seul le programme nucléaire civil Pompidou-Messmer nous a fait sortir, à partir de 1974.

    En résumé, de Gaulle avait essayé, il a perdu et nous l’avons payé cher.

    Je souhait de toutes mes forces que Poutine réussisse là où de Gaulle avait échoué. Il a en mains tous les atouts pour cette réussite.

    Je le souhaite parce que seule la Russie lutte efficacement et courageusement contre le COVIDISME. S’il nous débarrasse de cette horreur, alors il aura été un très très grand homme, de l’envergure d’Yvan le Terrible ou de la Grande Catherine. Seule une Russie redevenue Grande peut nous libérer de ces affreuses chaînes covidistes, dont le but est de nous dépeupler de force et de nous déposséder de nos biens propres. Si ces mondialistes gagnaient, la vie humaine n’aurait plus aucun sens dans notre monde occidental.
    `
    Mon rêve le plus cher : les russes arrivent à Paris et après avoir vu leurs chars crouler sous les montagnes de fleurs, ils déclarent par la voix de Poutine et de son équipe :

     »Chers français, vous êtes désormais redevenus des hommes LIBRES, nous vous libérons de la dictature covidiste et des plans d’austérité qui se succèdent comme les vagues de la mer. Il vous suffira de travailler dur, mais ce travail c’est vous qui en profiterez et non pas les milliardaires de Davos, qui vont bientôt être réduits à la soupe populaire »

    Hélas hélas, j’arrête là, c’était un rêve…..

    • Hélas hélas, j’arrête là, c’était un rêve…..
      Pas sur que ce soit un rêve.Le rêve n’est il pas l’antichambre de la réalité?

    • Bonjour, Ce ne sera pas demain que je trinquerai un verre à la main, avec un équipage de T 80 arrêté devant ma maison, notre dirigeant et son gouvernement atlantiste nous conduirons plutôt à l’échafaud, n’oublions pas le mépris qu’il a témoigné envers une partie du peuple Français, diviser pour mieux régner domaine où il excelle.

  8. Article très intéressant de Marc Rousset, mais il me semble que la Pologne qui ne voulait pas payer le gaz Russe en roubles passe maintenant par l’Allemagne, un comble quand ont pensent que les mesures prises par l’union Européenne devaient mettre comme l’avait dit notre ministre de l’économie la Russie à genoux, pour s’excuser dès le lendemain » courageux mais pas téméraire » je n’ai pas dit le lâche.
    La Russie prends un risque à vouloir imposer sa monnaie, c’est un pied de nez aux Américains et à leur monnaie toute puissante le dollar, bravo vous méritez le respect.

  9. Vous oubliez quatre détails:
    1) les deux stratèges, Nikolaï PATRUSHEV: https://insolentiae.com/important-le-kremlin-confirme-son-intention-de-soutenir-le-rouble-avec-lor-ledito-de-charles-sannat/
    Et Sergueï GLAZYEV, le stratège: https://www.entelekheia.fr/2022/04/15/le-tsar-de-la-geo-economie-serguei-glazyev-presente-le-nouveau-systeme-monetaire-mondial/
    Le rapport Glazyev du 28 septembre 2015: https://lesakerfrancophone.fr/le-rapport-de-serguei-glazyev-et-ses-annexes-attention-ce-document-est-une-somme
    https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2014/08/20/sergei-glaziev-conseiller-de-vladimir-poutine-les-etats-unis-veulent-declencher-une-guerre-chaotique-dans-toute-leurope/
    Sergueï Glazyev, le concepteur de la nouvelle économie russe: https://histoireetsociete.com/2022/03/14/russie-sanctions-et-souverainete-par-sergey-glazyev/
    Note de Sergueï Glazyev du 25 février 2022: https://arretsurinfo.ch/sanctions-et-souverainete/
    Interview de Sergueï Glazyev du 3 avril 2022: https://ns2017.wordpress.com/2022/04/03/interview-de-serguei-glaziev/
    Sergueï Glazyev, concepteur de l’Union économique eurasienne: https://www.entelekheia.fr/2022/03/16/dites-bonjour-a-lor-russe-et-au-petroyuan-chinois/

    2) l’État américain n’a plus d’or: Fort Knox, 418 tonnes d’or en 2013: http://www.economiematin.fr/news-etats-unis-or-gold-standard-dollar
    https://www.orobel.biz/information/actualite/la-russie-affirme-que-dsk-avait-decouvert-que-les-reserves-d-or-americaines-avaient-disparu
    Pour mémoire, 14 mai 2011, arrestation de DSK; 26 mai 2011,[ https://fr.wikipedia.org/wiki/Sommet_du_G8_de_2011 ], avec remplacement, dans les DTS, la monnaie du FMI, de la livre et le dollar, par le rouble et le yuan. Or, le 1er décembre 2016,le yuan intègre les DTS: https://www.melchior.fr/actualite/du-yuan-dans-les-dts-laffirmation-internationale-de-monnaie-chinoise

    3) La monnaie américaine a provisoirement le statut impérial,siphonnant l’épargne mondiale ( +4,53% pour les bons du Trésor US, contre des taux négatif à 8 ans pour la France, et 20 ans pour la Suisse; les intérêts sont payés; quant au capital, le doute).

    4) Le 21 avril 2013, Lawrence Kotlikoff, professeur à Boston, qui a accès à toutes les sources d’information utiles, estimait la dette des USA à 222 mille milliards de dollars, soit 222 billions de $; l’étiage actuel pourrait se situer entre 330 et 350 billions de $:
    https://www.loretlargent.info/crise/la-vraie-dette-nationale-des-etats-unis-seleve-a-plus-de-222-milliards-de-dollars/9592/
    Pour le reste, relisons William BONNER: https://www.lesbelleslettres.com/livre/1148-l-ineluctable-faillite-de-l-economie-americaine
    Dans quelques mois, les BRICS étant exclus du système SWIFT, le dollar va perdre 95 % de sa valeur, suivie dans sa chute par l’euro.

  10. Que la Bete meure ,Ces ordures ont massacrés les pays qui voulaient sortir du dollar ,Serait ce le moment de la chute de la Bete ? Roi du nord ,Roi du sud ,On voit clairement que l amérique ,le NOM c est le satan ,et qu elle s attaque aux justes ,aux disciples de Dieu . Il y a une vidéo de Gerard Faure de 3 h ou il parle de l ukraine ,repere de tordus ,de mafieux ,hélas ma femme ne me l a pas envoyée ,,je conseille .Si quelqu un peut la trouver ,,

Répondre à François Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.